Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise du carburant

L'hôpital américain de Beyrouth annonce avoir pu obtenir du mazout pour éviter la fermeture demain

L'hôpital américain de Beyrouth annonce avoir pu obtenir du mazout pour éviter la fermeture demain

L’entrée de l’AUBMC. Photo aubmc.org

Vingt-quatre heures après avoir publié un communiqué dans lequel il annonçait un "désastre imminent", en raison d'un manque de fuel pour faire tourner les générateurs, l'hôpital américain de Beyrouth a annoncé, dimanche, que son SOS avait été entendu. "Des importateurs de mazout, des entreprises, des citoyens ont répondu présent, et l'AUBMC ainsi que d'autres hôpitaux ont commencé à recevoir des cargaisons de mazout". L'établissement précise qu'il va, dès lors, commencer graduellement à reconstituer ses réserves de mazout, et espère avoir une semaine de réserve.

Samedi, dans un communiqué au ton extrêmement alarmiste, l'établissement avait affirmé être face à une situation de "désastre imminent". En raison de la pénurie de carburant, le prestigieux centre hospitalier de la capitale affirmait qu'il risquait d’être contraint de se mettre à l’arrêt dès lundi. "Ceci signifie que les respirateurs et d’autres équipements permettant de maintenir en vie des patients vont être arrêtés. Quarante adultes et 15 enfants sont branchés à des respirateurs, ils mourront à l’arrêt des machines. 180 personnes souffrant d’insuffisance rénale vont mourir au bout de quelques jours sans dialyse. Des centaines de patients, adultes et enfants, souffrant de cancer, mourront dans les semaines et mois à venir en l’absence de traitement adéquat", pouvait-on lire dans le communiqué de l'établissement hospitalier.




Vingt-quatre heures après avoir publié un communiqué dans lequel il annonçait un "désastre imminent", en raison d'un manque de fuel pour faire tourner les générateurs, l'hôpital américain de Beyrouth a annoncé, dimanche, que son SOS avait été entendu. "Des importateurs de mazout, des entreprises, des citoyens ont répondu présent, et l'AUBMC ainsi que d'autres hôpitaux ont...