Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

Les contaminations quotidiennes en forte augmentation, les autorités veulent accélérer la vaccination

Près de 2.600 cas en 24h, selon le bilan du jour des autorités.

Les contaminations quotidiennes en forte augmentation, les autorités veulent accélérer la vaccination

Des gens faisant la queue, masques sanitaires sur le visage, devant le centre hospitalier universitaire AUBMC à Beyrouth. Photo d'archives / João Sousa

Alors que les autorités cherchent à accélérer la campagne de vaccination contre le coronavirus en incluant dorénavant les jeunes de 24-29 ans inscrits sur la plateforme conçue à cet effet avant le 31 juillet, le nombre de contaminations quotidiennes a fortement augmenté, selon le bilan du jour publié en début de soirée par le ministère de la Santé. Ainsi, 2.591 nouveaux cas et six décès ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures. Parmi ces nouveaux cas, 10 ont été détectés parmi des voyageurs arrivés à Beyrouth depuis l'étranger. Ces chiffres portent à 576.550 le nombre de contaminations cumulées depuis février 2020, date de l'apparition de la pandémie dans le pays. Parmi ces cas, on dénombre un total de 7.556 décès et 540.003 rémissions. Sur les cas toujours actifs, 412 sont hospitalisés dont 174 admis en soins intensifs. Le taux de positivité au virus par rapport au nombre de tests effectués est passé à 7,8 %, un chiffre de plus en plus alarmant.

Le ministère de la Santé a en outre précisé dans son rapport que 26,9 % des personnes éligibles ont reçu depuis mi-février une première dose, et 21,6 % les deux nécessaires pour atteindre l'immunité la plus complète possible avec les vaccins Pfizer, AstraZeneca, Spoutnik-V ou Sinopharm.

Vaccination ouverte aux 24-29 ans

Afin d'accélérer l'immunisation collective dans le pays après la propagation rapide du variant Delta, le ministre sortant de la Santé Hamad Hassan a annoncé mercredi que les jeunes âgés entre 24 et 29 ans pourront dorénavant recevoir le vaccin Pfizer, à condition qu'ils se soient inscrits sur la plateforme officielle prévue à cet effet avant le 31 juillet. "Avec l'augmentation des cas de contaminations dues au coronavirus et après que les personnes âgées de 30 à 49 ont reçu le vaccin AstraZeneca et ceux de plus de 50 ans le produit Pfizer, le ministère de la Santé lance une campagne de vaccination avec Pfizer destinée aux personnes nées entre 1992 et 1997, et inscrites sur la plateforme (développée par Impact) avant le 31 juillet", a écrit M. Hassan sur son compte Twitter. Il a également précisé que les jeunes âgés de plus de 12 ans peuvent dorénavant s'inscrire sur la plateforme afin qu'ils soient inclus ultérieurement dans la campagne de vaccination.

Le Liban, en pleine crise socio-économique, est passé en moins d'un mois de la phase 1 de l’épidémie, par laquelle les foyers de Covid-19 sont bien identifiés, à la phase 4, caractérisée par une transmission communautaire rapide. A la suite de la recrudescence de la pandémie, les autorités ont souhaité durcir les mesures prises pour contenir le virus, en exigeant notamment un pass sanitaire dans les lieux publics, sans toutefois que cela ne semble strictement appliqué dans les faits. La vaccination obligatoire a également été recommandée pour tous les fonctionnaires et toutes les personnes travaillant dans les établissements de soins de santé, orphelinats, maisons de retraite, institutions pédagogiques, universités, banques, centres commerciaux et commerces de produits alimentaires. Enfin, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics. Face à cette situation, les avis des dirigeants concernant un éventuel nouveau bouclage en septembre divergent.


Alors que les autorités cherchent à accélérer la campagne de vaccination contre le coronavirus en incluant dorénavant les jeunes de 24-29 ans inscrits sur la plateforme conçue à cet effet avant le 31 juillet, le nombre de contaminations quotidiennes a fortement augmenté, selon le bilan du jour publié en début de soirée par le ministère de la Santé. Ainsi, 2.591 nouveaux...

commentaires (1)

Cette fois-ci, il y aura bien de regrets et de lamentations.

Esber

23 h 55, le 11 août 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Cette fois-ci, il y aura bien de regrets et de lamentations.

    Esber

    23 h 55, le 11 août 2021

Retour en haut