Rechercher
Rechercher

Économie - Carburant

Brax appelle à la mise en place d’accords similaires à celui du fuel-oil irakien

Le porte-parole du syndicat des propriétaires de stations-service, Georges Brax, s’est félicité hier du mécanisme récemment entériné par les autorités libanaises et irakiennes pour monnayer les importations d’un million de tonnes de carburant destinées à Électricité du Liban (EDL) et commandées auprès de fournisseurs tiers. Concrètement, l’Irak va fournir au Liban du pétrole brut que ce dernier pourra échanger contre du carburant raffiné. L’Irak sera réglé à travers un compte à la Banque du Liban (BDL) en dollars libanais retirés au taux de 3 900 livres pour un dollar, soit plus que la parité officielle de 1 507,5 livres mais bien moins que le taux de 18 300 livres appliqué sur le marché parallèle. La réception de la première cargaison de fuel-oil raffiné est en principe attendue dans les prochains jours. Le Liban, en crise, est en manque de liquidités pour pouvoir payer plein pot les importations de carburant, qu’elles soient directement destinées aux Libanais, comme l’essence ou le mazout (utilisés par des véhicules ou encore des générateurs qui pallient le manque de production de la part d’EDL), ou encore destinées à l’institution publique. Sans oublier que les réserves de la banque centrale se rapprochent de plus en plus des réserves obligatoires qu’elle ne peut en principe pas toucher.

C’est la raison pour laquelle Georges Brax a appelé à la mise en place de pareils accords « concernant d’autres secteurs, en particulier l’essence et le mazout », avec d’autres pays. Il a espéré également que ce fuel-oil permettra l’augmentation de la production d’électricité, ce qui allégera alors la demande de mazout sur le marché, permettant alors, selon lui, de débloquer plus de crédits pour l’essence et le mazout lié au déplacement.



Le porte-parole du syndicat des propriétaires de stations-service, Georges Brax, s’est félicité hier du mécanisme récemment entériné par les autorités libanaises et irakiennes pour monnayer les importations d’un million de tonnes de carburant destinées à Électricité du Liban (EDL) et commandées auprès de fournisseurs tiers. Concrètement, l’Irak va fournir au Liban du...

commentaires (1)

Excellente idée.Et pour mettre en place de pareils accords,il peut compter sur davantages d'élans de solidarité de la part de pays amis,et particulièrement de la part de ses frères arabes. M.Z

ZEDANE Mounir

22 h 23, le 30 juillet 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Excellente idée.Et pour mettre en place de pareils accords,il peut compter sur davantages d'élans de solidarité de la part de pays amis,et particulièrement de la part de ses frères arabes. M.Z

    ZEDANE Mounir

    22 h 23, le 30 juillet 2021

Retour en haut