Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise socio-économique au Liban

Les employés de la CNSS en grève ouverte trois jours par semaine


Les employés de la CNSS en grève ouverte trois jours par semaine

La façade du siège de la CNSS à Beyrouth. Photo ANI

Les fonctionnaires de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) du Liban ont annoncé samedi qu'ils observeront une grève de trois jours par semaine, les mardi, jeudi et vendredi, afin d'obtenir de meilleures conditions de travail pour faire face à la grave crise socio-économique. 

Ce mouvement de grève débutera ce mardi 27 juillet et les fonctionnaires de la CNSS ne se rendront plus à leurs bureaux que les lundi et mercredi, a annoncé leur syndicat. Des mesures d'escalade seront envisagées si les "souffrances" des salariés ne sont pas prises en compte. Le syndicat réclame notamment une augmentation des salaires, les agents de la CNSS n'ayant pas bénéficié de la grille des salaires adoptée en 2017. Il souligne aussi qu'ils n'ont pas accès au carburant leur permettant de se rendre sur leur lieu de travail. 

L'effondrement du pays, qui a débuté par une crise financière causée par la corruption et la mauvaise gestion de l'État, s'est rapidement étendu à tous les aspects de la vie quotidienne. La livre libanaise a perdu plus de 90% de sa valeur par rapport au dollar au cours des 18 derniers mois. Les Libanais souffrent également de graves pénuries d'électricité, de carburant et de médicaments. 



Les fonctionnaires de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) du Liban ont annoncé samedi qu'ils observeront une grève de trois jours par semaine, les mardi, jeudi et vendredi, afin d'obtenir de meilleures conditions de travail pour faire face à la grave crise socio-économique. Ce mouvement de grève débutera ce mardi 27 juillet et les fonctionnaires de la CNSS ne se rendront...