Rechercher
Rechercher

Agenda - Solidarité

Nouvel acheminement d’aide humanitaire française au Liban

Nouvel acheminement d’aide humanitaire française au Liban

L’ambassadrice de France Anne Grillo à bord du navire Aknoul qui a acheminé les aides a partir du port de Marseille. Photo DR

L’ambassade de France a annoncé hier l’arrivée au port de Beyrouth d’une nouvelle livraison d’aide humanitaire, alors que le Liban traverse une grave crise socio-économique doublée d’une impasse politique qui empêche la formation d’un gouvernement depuis onze mois.

« Un an après la tragique explosion survenue au port de Beyrouth, la France reste pleinement engagée auprès du Liban et de tous ses habitants. Une nouvelle livraison exceptionnelle d’aide humanitaire arrive aujourd’hui au port de Beyrouth en présence d’Anne Grillo, ambassadrice de France au Liban », indique un communiqué de la mission diplomatique française.

« L’aide de la France, acheminée par le navire roulier Aknoul dans le cadre d’une opération conjointe avec la Fondation CMA CGM, a été coordonnée par le centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères », précise le communiqué.

Parti du port de Marseille, le navire transporte notamment du matériel médical pour lutter contre le Covid-19, grâce à des dons offerts par le ministère des Solidarités et de la Santé. « Cette aide répond aux besoins sur place et comprend : 3 millions de masques, 36 respirateurs, ainsi que des équipements médicaux et des médicaments. Ces équipements destinés aux hôpitaux, institutions et associations libanaises permettront de répondre aux besoins urgents de la population dans le domaine de la santé. Ils seront distribués sous la supervision de l’ambassade de France au Liban », ajoute la mission diplomatique.

Paris précise en outre que le navire transporte également un scanner mobile de l’entreprise Smiths Detection offert par la France aux douanes libanaises. « Ce scanner devra permettre d’améliorer la détection des marchandises dangereuses et de lutter contre la fraude. Il participera ainsi à la reprise économique du Liban en redonnant aux douanes libanaises leur pleine capacité d’action », explique l’ambassade, alors que le trafic de drogue et d’autres marchandises continue de transiter par le port de Beyrouth et l’aéroport de la capitale, notamment vers l’Arabie saoudite.

Enfin, l’Aknoul achemine aussi plusieurs tonnes d’aide humanitaire – médicaments, matériel médical et informatique, lait en poudre infantile – transportées à titre gracieux par la Fondation CMA CGM au profit de dix ONG et de trois hôpitaux libanais.


L’ambassade de France a annoncé hier l’arrivée au port de Beyrouth d’une nouvelle livraison d’aide humanitaire, alors que le Liban traverse une grave crise socio-économique doublée d’une impasse politique qui empêche la formation d’un gouvernement depuis onze mois.« Un an après la tragique explosion survenue au port de Beyrouth, la France reste pleinement engagée auprès...