Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Covid-19

EMA : Le syndrome de Guillain-Barré répertorié comme effet secondaire "très rare" du vaccin Johnson & Johnson


EMA : Le syndrome de Guillain-Barré répertorié comme effet secondaire

Des flacons du vaccin anti-Covid de Johnson & Johnson. Photo d'illustration REUTERS/Dado Ruvic

L'Agence européenne du médicament (EMA) a répertorié jeudi le syndrome de Guillain-Barré, une rare atteinte neurologique, comme effet secondaire "très rare" du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson.

Selon l'EMA, 108 cas du syndrome neurologique ont été signalés dans le monde à la date du 30 juin, alors que plus de 21 millions de personnes se sont fait administrer le vaccin Janssen, du laboratoire américain Johnson & Johnson. Une personne est morte. "Après avoir évalué les données disponibles, le Comité d'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance de l'EMA (PRAC) a considéré qu'une relation causale entre le vaccin COVID-19 Janssen et le syndrome de Guillain-Barré est possible", a déclaré le régulateur européen dans un communiqué. "L'EMA confirme que les avantages du vaccin Covid-19 Janssen continuent de l'emporter sur les risques du vaccin", a toutefois souligné l'agence située à Amsterdam.

Le syndrome de Guillain-Barré est une atteinte des nerfs périphériques caractérisée par une faiblesse voire une paralysie progressive, débutant le plus souvent au niveau des jambes et remontant parfois jusqu'à atteindre les muscles de la respiration puis les nerfs de la tête et du cou. 

Bien que des cas aient été très rarement signalés, les professionnels de la santé doivent être attentifs aux signes et symptômes du syndrome neurologique afin de "permettre un diagnostic précoce, des soins de soutien et un traitement", a souligné l'EMA. Un avertissement sera inclus dans les informations sur le produit pour sensibiliser les professionnels de la santé et les personnes recevant le vaccin aux risques. Cet avertissement relatif au syndrome de Guillain-Barré est également inclus dans les informations du vaccin anti-Covid AstraZeneca, utilisant la même technologie adénovirus que le sérum Janssen. Aucun lien n'a été établi entre le syndrome et les vaccins Comirnaty (Pfizer/BioNTech) et Spikevax (Moderna), utilisant la technologie ARN messager, a précisé l'EMA.

L'Agence américaine du médicament avait également ce mois-ci mis en garde contre un "risque accru" de développer le syndrome neurologique avec le sérum de Johnson & Johnson, tout en soulignant également qu'elle considérait que les bénéfices du vaccin "l'emportaient clairement sur les risques potentiels".


L'Agence européenne du médicament (EMA) a répertorié jeudi le syndrome de Guillain-Barré, une rare atteinte neurologique, comme effet secondaire "très rare" du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson.Selon l'EMA, 108 cas du syndrome neurologique ont été signalés dans le monde à la date du 30 juin, alors que plus de 21 millions de personnes se sont fait administrer le vaccin...