Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Irak

Attaque à la roquette contre une base abritant des Américains

Une roquette a visé hier en Irak une base aérienne de l’Ouest désertique abritant des soldats américains, a indiqué une source de sécurité, un type d’attaque attribué par Washington aux alliés en Irak de son grand ennemi iranien. « Une roquette a visé la base aérienne de Aïn el-Assad », a indiqué cette source deux jours après l’élection en Iran de l’ultraconservateur Ebrahim Raïssi, saluée par les groupes pro-Iran les plus radicaux du pays qui mènent campagne pour expulser les 2 500 soldats américains déployés en Irak dans le cadre de la coalition antijihadistes. Ils ont salué ce résultat électoral comme « l’échec des pions des Américains », alors qu’au total, 43 attaques ont visé des intérêts américains depuis le début de l’année en Irak, que ce soit l’ambassade à Bagdad, des bases abritant des soldats ou des sous-traitants américains, ou encore des convois de soutien logistique à la coalition.

Ces attaques, longtemps menées avec des roquettes et des bombes en bord de route, ont récemment connu une escalade : quatre fois depuis la mi-avril, des drones piégés ont été lancés contre des intérêts américains, sur le modèle des attaques menées par les rebelles yéménites houthis, pro-Iran, contre l’Arabie saoudite. Pour les experts, le recours à cette technique est le signe d’une escalade en Irak où les Américains sont actuellement en train de redéployer leurs batteries de défense aériennes Patriot, mais maintiennent des systèmes C-RAM qui ont déjà intercepté de nombreuses roquettes.



Une roquette a visé hier en Irak une base aérienne de l’Ouest désertique abritant des soldats américains, a indiqué une source de sécurité, un type d’attaque attribué par Washington aux alliés en Irak de son grand ennemi iranien. « Une roquette a visé la base aérienne de Aïn el-Assad », a indiqué cette source deux jours après l’élection en Iran de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut