Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Etats-Unis

Washington dit offrir 3 millions de dollars pour des informations sur les attaques en Irak

Le drapeau américain. Photo d'archives AFP

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi offrir jusqu'à trois millions de dollars pour des informations sur les attaques visant leurs intérêts en Irak, au lendemain de l'envoi de trois drones piégés sur une base où sont stationnés des soldats américains.

Les autorités irakiennes ne cessent de dénoncer des "hors-la-loi" menant des attaques "terroristes" mais disent peiner à identifier ceux qui tirent des roquettes, posent des bombes ou envoient des drones piégés. Pour Washington, ce sont les groupes armés pro-Iran qui ne cessent de gagner en influence en Irak.

Dans un texte en arabe accompagné d'une vidéo, le département d'Etat américain accuse "de lâches terroristes qui attaquent les représentations diplomatiques américaines en Irak et se fondent ensuite au milieu des civils".

"L'Amérique propose jusqu'à trois millions de dollars pour des informations (...) envoyez-les nous par WhatsApp, Telegram ou Signal", poursuit le département d'Etat dans ce texte diffusé sur Twitter avec un numéro de téléphone américain.

Longtemps en Irak, les Etats-Unis ont proposé des millions de dollars pour des informations sur les jihadistes. Celles portant sur le nouveau chef du groupe Etat islamique (EI) en Irak, Amir al-Mawla, valent par exemple 10 millions de dollars. Cette annonce intervient après une nouvelle escalade des pro-Iran en Irak.

Pour la première fois à Bagdad mercredi soir, trois "drones piégés", dont un a été intercepté, ont visé des soldats américains postés à l'aéroport, selon l'armée irakienne.

Les attaques au drone piégé, dont la première contre des intérêts américains en Irak a eu lieu il y a moins de deux mois, sont une technique attribuée par les experts aux forces pro-Iran dans ce pays, sur le modèle des attaques menées par les rebelles Houthis du Yémen contre l'Arabie saoudite.

Mercredi toujours, une heure avant cette attaque, cinq roquettes avaient visé une base aérienne plus au nord où opèrent des sous-traitants américains, selon une source de sécurité.

Mercredi en journée, les pro-Iran s'étaient félicités d'avoir enregistré "une victoire de plus" dans leur bras de fer avec un gouvernement qu'ils accusent d'être trop proche des Etats-Unis, grand ennemi de Téhéran. Au total, 42 attaques ont visé l'ambassade américaine à Bagdad, des bases irakiennes abritant des soldats américains ou des convois logistiques irakiens de soutien aux troupes étrangères depuis le début de l'année.


Les Etats-Unis ont annoncé jeudi offrir jusqu'à trois millions de dollars pour des informations sur les attaques visant leurs intérêts en Irak, au lendemain de l'envoi de trois drones piégés sur une base où sont stationnés des soldats américains.Les autorités irakiennes ne cessent de dénoncer des "hors-la-loi" menant des attaques "terroristes" mais disent peiner à identifier ceux qui...