Rechercher
Rechercher

Monde - Afghanistan

Fin de la trêve : les combats reprennent dans le Sud

Les combats ont repris hier entre forces gouvernementales et talibans dans le sud de l’Afghanistan, au terme de la trêve décrétée pour la fête musulmane du Fitr, dans le contexte du retrait des derniers soldats américains. Des accrochages ont été signalés dans la périphérie de Lashkar Gah, la capitale de la province du Helmand, ont indiqué un porte-parole de l’armée et un responsable local. Cette zone a été le théâtre d’intenses combats depuis le 1er mai, date à laquelle les États-Unis étaient supposés avoir retiré leurs 2 500 soldats encore présents sur place. « Les combats ont débuté tôt ce matin (dimanche) et se poursuivent encore », a déclaré Attaullah Afghan, chef du conseil provincial du Helmand. Il a affirmé que des talibans avaient attaqué plusieurs points de contrôle autour de la capitale provinciale et dans d’autres districts. Un porte-parole de l’armée afghane dans le Sud a confirmé que les combats avaient repris. « Elles (les forces afghanes) sont à l’origine des opérations », a cependant affirmé le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid. « Ne nous en attribuez pas la responsabilité. » Les États-Unis, qui cherchent à mettre un point final à leur plus longue guerre, devaient avoir retiré l’ensemble de leurs troupes encore présentes sur place au 1er mai, en vertu de l’accord signé en 2020 au Qatar avec les talibans par l’ancienne administration de Donald Trump. Mais le nouveau président américain Joe Biden, tout en confirmant le retrait total, a repoussé cette échéance au 11-Septembre, date du 20e anniversaire des attentats de 2001 aux États-Unis, ce qui a suscité la colère des talibans. Nishank Motwani, un expert indépendant de l’Afghanistan, a expliqué que les talibans voyaient le retrait américain comme une victoire. Pour eux, « la fin de la République afghane, telle qu’on la connaît, est en vue ».


Les combats ont repris hier entre forces gouvernementales et talibans dans le sud de l’Afghanistan, au terme de la trêve décrétée pour la fête musulmane du Fitr, dans le contexte du retrait des derniers soldats américains. Des accrochages ont été signalés dans la périphérie de Lashkar Gah, la capitale de la province du Helmand, ont indiqué un porte-parole de l’armée et un...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut