Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Irak

Le chef chiite Moqtada Sadr mobilise ses partisans pour les Palestiniens

Le chef chiite Moqtada Sadr mobilise ses partisans pour les Palestiniens

Le chef chiite irakien Moqtada Sadr. Photo d'archives Haidar Hamdani/AFP

Des milliers de partisans du dirigeant chiite Moqtada Sadr ont manifesté samedi à Bagdad et dans plusieurs autres villes irakiennes pour soutenir les Palestiniens, sous le coup de bombardements israéliens dans la bande de Gaza.

Israël pilonne depuis lundi l'enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, qui lance des roquettes sur l'Etat hébreu en représailles à la violente répression de manifestants palestiniens à Jérusalem-Est.  Ces affrontements se doublent de heurts mortels en Cisjordanie occupée entre les Palestiniens et l'armée israélienne.

Rassemblés place Tahrir, au centre de Bagdad, sous un énorme étendard palestinien, des manifestants brandissaient des drapeaux palestiniens et irakiens ainsi que des photos de Moqtada Sadr. "Jérusalem est à nous, Mort à Israël", "Le monde est contre la Palestine mais Dieu l'appuie", pouvait-on lire sur des banderoles. "Nous sommes avec les Palestiniens pour le meilleur et pour le pire", a affirmé Moqtada Sadr dans un discours lu par cheikh Ibrahim al Jabari, son représentant à Bagdad. "Israël essaie par tous les moyens de se concilier les Arabes et les musulmans en normalisant ses relations avec quelques Etats guidés uniquement par leurs intérêts économiques et financiers, mais les Palestiniens ne courberont jamais la tête sauf devant Dieu", a-t-il martelé, en référence à plusieurs pays arabes qui ont normalisé fin 2020 leurs relations avec Israël.

Devant les manifestants qui scandaient "Longue vie à Moqtada Sadr", le représentant a martelé "Il n'y a pas de différence entre sunnites et chiites dans la confrontation contre le sionisme. Palestiniens, l'Irak est avec vous".

Des manifestations ont également eu lieu dans plusieurs localités chiites du Sud notamment à Bassora, Nassiriya et Diwaniya.
Au delà de la défense de la cause palestinienne, estiment les experts, cette manifestation représentait une démonstration de force des sadristes en vue des élections générales anticipées prévues le 10 octobre.

Le Premier ministre irakien Moustafa Kazimi avait lui aussi condamné il y a deux jours "la lâche agression israélienne contre des Palestiniens désarmés à Jérusalem et Gaza". Depuis le début lundi d'un nouveau cycle de violences entre l'Etat hébreu et des groupes armés palestiniens de la bande de Gaza, près de 150 personnes, dont une majorité de Palestiniens dans l'enclave palestinienne, ont été tuées.


Des milliers de partisans du dirigeant chiite Moqtada Sadr ont manifesté samedi à Bagdad et dans plusieurs autres villes irakiennes pour soutenir les Palestiniens, sous le coup de bombardements israéliens dans la bande de Gaza.Israël pilonne depuis lundi l'enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, qui lance des roquettes sur l'Etat hébreu en représailles à la...