Rechercher
Rechercher

Économie - Exportations vers l’Arabie

Discussions autour de l’amélioration des contrôles de marchandises

Les organismes économiques, une organisation patronale dirigée par l’ancien ministre des Télécoms Mohammad Choucair, se sont réunis hier avec le ministre libanais sortant de l’Intérieur, Mohammad Fahmi, et le directeur général des douanes libanaises, Raymond Khoury, afin de discuter d’une solution à la suspension par Riyad des importations de produits agricoles libanais. Ils ont notamment insisté sur l’amélioration des contrôles au Liban via l’acquisition de nouveaux scanners pour garantir « des exportations sûres depuis le Liban », sans plus de précision

Fin avril, l’Arabie saoudite a décidé d’interdire l’importation de produits agricoles et de certains produits issus de l’industrie agro-alimentaire suite à la saisie de plus de 5,3 millions de comprimés de stupéfiants, des amphétamines notamment, dissimulés dans une cargaison de grenades provenant du pays du Cèdre. Toutefois, selon le président du Rassemblement d’agriculteurs et de paysans de la Békaa, Ibrahim Tarchichi, cette cargaison viendrait de Syrie, le Liban étant un importateur de ce fruit et non un exportateur.

Selon le site des douanes libanaises, le pays du Cèdre a exporté pour 29,3 millions de dollars de fruits et légumes vers l’Arabie saoudite en 2020, une source importante de devises alors que le Liban subit une crise économique et une dépréciation de sa monnaie nationale.


Les organismes économiques, une organisation patronale dirigée par l’ancien ministre des Télécoms Mohammad Choucair, se sont réunis hier avec le ministre libanais sortant de l’Intérieur, Mohammad Fahmi, et le directeur général des douanes libanaises, Raymond Khoury, afin de discuter d’une solution à la suspension par Riyad des importations de produits agricoles libanais. Ils ont...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut