Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Israël

Etat d'urgence dans la ville de Lod après des "émeutes" de la minorité arabe


Les forces de sécurité israéliennes dans la rue à Lod, le 12 mai 2021. Photo AFP / AHMAD GHARABLI

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a décrété mercredi l'état d'urgence dans la ville de Lod (centre), théâtre ces dernières heures selon la police "d'émeutes" de la minorité arabe.

Dans un communiqué, le Premier ministre a indiqué avoir donné son feu vert pour déclarer "l'état d'urgence" à Lod, ont déclaré ses services, alors que la police faisait état "d'émeutes" de la minorité arabe locale après la mort violente la veille d'un Arabe israélien dans cette ville du centre du pays.

Tard lundi soir, cette ville mixte - 77.000 habitants, dont 47.000 juifs et 23.000 arabes - située en banlieue de Tel-Aviv avait été le théâtre de violents affrontements et un Arabe Israélien y avait été tué, avait confirmé à l'AFP la police locale.

Or mardi soir, alors que les manifestations se multipliaient à Jérusalem-Est, en Cisjordanie mais aussi dans des villes arabes israéliennes, la situation a dégénéré dans cette ville selon la police.

"Des émeutes de grande ampleur ont éclaté du fait de certains résidents arabes, mettant en danger les habitants", a indiqué la police dans un communiqué. "Des véhicules ont été incendiés et des biens ont été endommagés".

Et pour épauler la police locale, le gouvernement a déployé des unités de la police des frontières basées en Cisjordanie occupée, alors que, d'après des médias israéliens, trois synagogues et plusieurs commerces ont été incendiés dans cette ville.

"Seize pelotons de la police des frontières ont été déployés dans le secteur afin de gérer les violences", a indiqué dans la nuit la police israélienne.

Un photographe de l'AFP sur place a constaté un important dispositif des forces de l'ordre dans cette ville jouxtant par ailleurs l'aéroport international Ben Gourion.

Des scènes de violence ont aussi eu lieu dans d'autres localités arabes israéliennes, comme à Acre ou Wadi Ara (nord), ou Jisr A-Zarqa, près de Haïfa, où huit personnes ont été arrêtées, selon la police.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a décrété mercredi l'état d'urgence dans la ville de Lod (centre), théâtre ces dernières heures selon la police "d'émeutes" de la minorité arabe.Dans un communiqué, le Premier ministre a indiqué avoir donné son feu vert pour déclarer "l'état d'urgence" à Lod, ont déclaré ses services, alors que la police faisait état...