Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Covid-19

L'inégalité d'accès aux vaccins entre pays riches et pays pauvres est "inacceptable", dénonce le patron de l'OMS



L'inégalité d'accès aux vaccins entre pays riches et pays pauvres est

Le patron de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d'une conférence de presse à Genève, le 3 juillet 2020. Fabrice Coffrini/Pool via REUTERS/File Photo

Le patron de l'OMS a exhorté une nouvelle fois vendredi les pays riches membres du G7 à donner la priorité absolue à un accès équitable aux vaccins, estimant que la situation actuelle est "inacceptable".

"La chose la plus importante dont nous avons besoin maintenant ce sont les vaccins, l'équité vaccinale", a lancé Tedros Adhanom Ghebreyesus à la fin de sa conférence de presse bi-hebdomadaire, après avoir rappelé que la pandémie continue de faire rage avec quelque 100.000 morts chaque semaine.

"Nous savons tous ce qu'il faut faire pour augmenter la production des capacités et ainsi augmenter la couverture vaccinale dans tous les pays", a-t-il dit, avant de rappeler que "plus de 80%" de toutes les doses de vaccins contre le Covid administrées dans le monde l'ont été "dans des pays à haut revenus alors que les pays à faible revenu ont eu seulement 0,3%".

"C'est inacceptable, ce genre de fossé est inacceptable", a martelé le directeur général. "C'est inacceptable pas seulement parce que c'est une question de morale mais aussi parce que nous n'arriverons pas à vaincre le virus dans un monde divisé", a-t-il insisté.

Lundi déjà, il en avait appelé aux pays du G7 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) dont les chefs d'Etat et de gouvernement se retrouvent physiquement en juin en Angleterre, à payer l'essentiel des 19 milliards qui manquent pour financer cette année l'Accélérateur ACT, un dispositif permettant de mutualiser la recherche et les moyens de lutte contre le Covid-19.

Pour le docteur Tedros, "c'est dans l'intérêt de chaque pays de ce monde de partager des vaccins et d'apporter son aide", parce que "l'équité vaccinale ce n'est pas de la charité, l'équité vaccinale est de fait dans l'intérêt de tous".

Pour autant, il a mis en garde que les vaccins seuls ne suffisaient pas et qu'il fallait absolument mettre en place les mesures sanitaires prônées de longue date par son organisation : isolement, traçage, masques, distanciation sociale tant que faire se peut, etc.

Il craint que l'explosion de cas qu'a connu le Brésil et maintenant l'Inde ne se produise ailleurs si les mesures ne restent pas en place.


Le patron de l'OMS a exhorté une nouvelle fois vendredi les pays riches membres du G7 à donner la priorité absolue à un accès équitable aux vaccins, estimant que la situation actuelle est "inacceptable"."La chose la plus importante dont nous avons besoin maintenant ce sont les vaccins, l'équité vaccinale", a lancé Tedros Adhanom Ghebreyesus à la fin de sa conférence de presse...