Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Syrie

Raids aériens imputés à Israël à Lattaquié, un mort

"L'agression israélienne a entraîné la mort d'un civil et fait six blessés, dont un enfant et sa mère", selon une source militaire syrienne.

Raids aériens imputés à Israël à Lattaquié, un mort

Des décombres après une frappe aérienne attribuée à Israël dans la région de Lattaquié en Syrie, dans une photo publiée par l'agence officielle Sana, le 5 mai 2021. Photo AFP / HO / SANA

Un civil a été tué et six autres blessés mercredi avant l'aube en Syrie dans des frappes imputées à Israël contre des cibles dans la province de Lattaquié, bastion de la famille du président Bachar el-Assad, et ses environs, selon les médias étatiques.

Depuis le début de la guerre en Syrie voisine en 2011, Israël a mené des centaines de frappes en territoire syrien, ciblant des positions du régime Assad mais aussi celles des forces iraniennes et du mouvement libanais du Hezbollah, grands alliés du pouvoir syrien.

Aux premières heures de mercredi, "l'ennemi israélien a mené une agression aérienne contre des positions dans la zone côtière" de Lattaquié (nord-ouest), a indiqué une source militaire citée par l'agence étatique Sana, sans préciser la nature des cibles. La défense antiaérienne syrienne est entrée en action et "certains missiles de l'ennemi ont été abattus", selon la même source. "L'agression israélienne a entraîné la mort d'un civil et fait six blessés, dont un enfant et sa mère", de même que des dégâts matériels sur un site de fabrication de plastique.

L'agence Sana a fait état de missiles tirés contre le secteur d'al-Hafe à Lattaquié mais aussi contre une zone proche dans la province voisine de Hama.

Les autorités israéliennes, qui confirment rarement des attaques en territoire syrien, n'ont pas dans l'immédiat réagi à ces accusations.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG basée en Grande-Bretagne mais qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, a affirmé que les raids avaient visé des "positions militaires" du régime syrien et de milices pro-iraniennes alliées à Lattaquié et à Hama. Selon l'ONG, qui attribue également les frappes à Israël, des "entrepôts d'armes et de munitions" ont été pris pour cible dans la zone montagneuse limitrophe entre les deux provinces. "Quatorze combattants" ont été blessés dans les bombardements, toujours selon la même source.

Sana a publié des images montrant des pompiers éteindre un incendie dans un entrepôt où était stocké du plastique, une fillette recevant des soins dans un hôpital et un homme âgé sous oxygène.

Les attaques israéliennes dans la région de Lattaquié sont rares. En septembre 2018, la défense antiaérienne syrienne, entrée en action contre une attaque aérienne israélienne dans cette province, a abattu par erreur un avion de son allié russe, tuant les militaires à bord.

Israël affirme régulièrement qu'il ne permettra pas à la Syrie de devenir la tête de pont des forces de la République islamique d'Iran, pays ennemi de l'Etat hébreu.

Déclenchée en mars 2011 par la répression de manifestations prodémocratie, la guerre en Syrie s'est complexifiée au fil des ans avec l'implication de puissances étrangères et une multiplication des belligérants. Elle a fait plus de 388.000 morts.


Un civil a été tué et six autres blessés mercredi avant l'aube en Syrie dans des frappes imputées à Israël contre des cibles dans la province de Lattaquié, bastion de la famille du président Bachar el-Assad, et ses environs, selon les médias étatiques.Depuis le début de la guerre en Syrie voisine en 2011, Israël a mené des centaines de frappes en territoire syrien, ciblant des...