Rechercher
Rechercher

Économie - Sérail

Pas de levée des subventions avant les cartes de rationnement, réaffirme Diab

Pas de levée des subventions avant les cartes de rationnement, réaffirme Diab

Le Premier ministre sortant Hassane Diab a réaffirmé hier qu’il n’acceptait pas de lever les subventions avant de commencer la mise en place de la carte de rationnement. Photo DR

Lors d’une réunion au Grand Sérail en présence de plusieurs ministres sortants, députés, membres du Conseil économique et social, et autres agents économiques, le Premier ministre sortant Hassane Diab a réaffirmé hier qu’il n’acceptait pas de lever les subventions avant de commencer la mise en place de la carte de rationnement, considérant que cela aurait de graves répercussions sur la plupart des Libanais. Il a également indiqué que le processus d’élaboration des listes nominatives des familles qui bénéficieront de cette carte était bien en cours, sans préciser de calendrier.

Durant cette réunion, le Premier ministre a ajouté qu’il est « en train de réfléchir » aux moyens de trouver les fonds nécessaires pour financer le coût de la carte, avant de confier que c’est dans ce cadre qu’il s’était rendu au Qatar :

« Cette question est actuellement examinée par les responsables qataris (…). Je vais personnellement communiquer et coordonner avec le Premier ministre de l’émirat, dans l’espoir d’obtenir des résultats sous peu. »

La Banque du Liban, fournisseur des devises étrangères nécessaires pour ces mécanismes de subventions, a laissé entendre à plusieurs reprises qu’elle ne pourrait plus les maintenir au-delà de l’été. Ces subventions avaient été mises en place alors que la livre libanaise dévissait par rapport au dollar pour l’importation de certains produits jugés nécessaires (carburants, blé, médicaments, matériel médical et certains biens de consommation).

Pour leur part, les instances économiques représentées par leur délégation indiquent avoir communiqué au Premier ministre et aux ministres concernés leurs propres propositions pour rationaliser des subventions.

Une réunion, avec presque les mêmes participants, avait eu lieu la veille à Baabda avec le président de la République Michel Aoun. Dans ce cadre, le ministre sortant de l’Économie, Raoul Nehmé, avait déjà présenté en décembre dernier un plan de levée progressive des subventions, accompagné de la mise en place d’une aide financière directe à travers ces cartes. Ce plan permettrait de réduire de plus de 2 milliards de dollars les dépenses consacrées aux subventions, tout en améliorant le ciblage des personnes qui en ont le plus besoin.


Lors d’une réunion au Grand Sérail en présence de plusieurs ministres sortants, députés, membres du Conseil économique et social, et autres agents économiques, le Premier ministre sortant Hassane Diab a réaffirmé hier qu’il n’acceptait pas de lever les subventions avant de commencer la mise en place de la carte de rationnement, considérant que cela aurait de graves répercussions...

commentaires (1)

a la saint glin glin oui ? meme pas aux paques orthodoxes, surement a la trinite vu que tonton riad le pestifere en chef n'aura plus 1 seul fresh a pourvoir a nos brillants financiers economistes chapeautes par KELLON les bienheureux

gaby sioufi

10 h 38, le 23 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • a la saint glin glin oui ? meme pas aux paques orthodoxes, surement a la trinite vu que tonton riad le pestifere en chef n'aura plus 1 seul fresh a pourvoir a nos brillants financiers economistes chapeautes par KELLON les bienheureux

    gaby sioufi

    10 h 38, le 23 avril 2021

Retour en haut