Rechercher
Rechercher

Monde - Conflit

Kiev accuse Moscou de désinformation sur ses velléités d’offensive

L’Ukraine a rejeté hier les accusations du Kremlin sur la préparation d’une offensive militaire contre les séparatistes prorusses, accusant Moscou de désinformation et de chercher un prétexte pour l’attaquer. « La libération par la force des territoires occupés conduira inévitablement à de nombreuses pertes civiles et militaires, ce qui est inacceptable pour l’Ukraine », a déclaré sur Facebook le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, le général Rouslan Khomtchak, dénonçant « une campagne de désinformation » pilotée par la Russie. L’Ukraine craint que le Kremlin, largement considéré comme le parrain militaire des séparatistes malgré ses dénégations, ne cherche un prétexte pour déclencher une invasion. « Si le Kremlin cherche un casus belli en publiant cyniquement de fausses informations, le monde doit le prendre au sérieux », a déclaré mardi le ministère de la Défense. Kiev et les Occidentaux ont reproché cette semaine à Moscou d’avoir massé des troupes à la frontière ukrainienne et en Crimée, péninsule annexée en 2014, alors que les incidents armés dans l’est de l’Ukraine sont devenus quasi quotidiens.


L’Ukraine a rejeté hier les accusations du Kremlin sur la préparation d’une offensive militaire contre les séparatistes prorusses, accusant Moscou de désinformation et de chercher un prétexte pour l’attaquer. « La libération par la force des territoires occupés conduira inévitablement à de nombreuses pertes civiles et militaires, ce qui est inacceptable pour...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut