Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Le syndicat des boulangeries suspend la distribution du pain et limite la vente aux boulangeries



Le syndicat des boulangeries suspend la distribution du pain et limite la vente aux boulangeries

Du pain libanais sur son tapis de distribution. Photo d'illustration Ani

Le syndicat des boulangeries du Liban a décidé jeudi à l'issue de son assemblée générale de suspendre la distribution du pain à partir de demain et jusqu'à nouvel ordre affirmant que la vente se fera uniquement dans les boulangeries. 

"La distribution de pain sera arrêtée et la vente sera limitée aux fours et boulangeries à partir de demain, vendredi 9 avril et jusqu'à nouvel ordre", a annoncé le syndicat dans un communiqué.

Le syndicat dénonce le fait que le ministre sortant de l'Économie prenne des décisions relatives au secteur "sans prendre l'avis des syndicats notamment en ce qui concerne les tarifs".

"Il se réunit avec les minotiers et prend les décisions d'augmenter le prix de la farine sans se référer au syndicat des boulangeries", poursuit le texte, qui rappelle que "le syndicat des boulangeries a soumis toutes les factures et documents qui lui étaient demandés afin de déterminer le prix du paquet, mais le ministre a estimé que ces documents et factures étaient insuffisants". 

Le syndicat a dans ce cadre assuré que son objectif "n'était pas d'augmenter le prix du paquet de pain, et qu'il est toujours opposé à toute hausse des prix". "Les conditions économiques du pays ont affecté tous les secteurs productifs, y compris le secteur de la boulangerie et des fours", a-t-il ajouté.

Le ministère de l’Économie et du Commerce qui fixe le prix du pain arabe au Liban, a annoncé hier que le prix du grand paquet de pain blanc arabe (rabta) pèsera désormais 960 grammes au lieu des 905 grammes décidés lors du dernier ajustement début avril pour un prix de 2 500 livres libanaises, soit une baisse de 5,73 %, selon nos calculs. Le prix du petit paquet a, lui, diminué de 2,27 %, passant de 430 à 440 grammes, pour un prix de 1 750 livres.

Cette baisse est la deuxième en une semaine et depuis mai 2020, date à laquelle le ministère avait commencé à modifier régulièrement le prix du pain, déterminé en fonction des cours mondiaux du blé, du taux de change dollar/livre et des prix des ingrédients (comme le sucre ou la levure, par exemple). Depuis fin février, les cours mondiaux du blé sont en nette baisse, passant de 228,25 euros (271,27 dollars) la tonne à 205,75 euros (244,67 dollars) actuellement, en raison de la saison de la récolte des moissons sud-américaine.

Mais, ce qui a motivé la première baisse du début du mois est le changement de ratio des subventions des importations de blé, dans un Liban en crise doublée d’une dépréciation de la livre dont le taux de change avoisine les 12 000 livres pour un dollar. En effet, la Banque du Liban (BDL) subventionne actuellement toutes ces importations au taux officiel de 1 507,5 livres, contre 85 % auparavant.


Le syndicat des boulangeries du Liban a décidé jeudi à l'issue de son assemblée générale de suspendre la distribution du pain à partir de demain et jusqu'à nouvel ordre affirmant que la vente se fera uniquement dans les boulangeries. "La distribution de pain sera arrêtée et la vente sera limitée aux fours et boulangeries à partir de demain, vendredi 9 avril et jusqu'à nouvel...