Rechercher
Rechercher

Société - Crises

L'éducation au Liban au bord de la "catastrophe", avertit une ONG

Selon Save the Children, plus de 1,2 million d'enfants sont déscolarisés depuis le début de la pandémie dans le pays en février 2020.


Des enfants jouant au football devant un bâtiment détruit du quartier de Gemmayzé, à Beyrouth. Photo d'archives AFP

De nombreux enfants au Liban, privés d'école pendant des mois en raison des restrictions liées à la pandémie de coronavirus, pourraient ne jamais y retourner, a averti jeudi Save the children dans un contexte de crise économique et politique dans le pays. Le risque est présent pour les enfants libanais mais aussi pour les centaines de milliers de réfugiés syriens et palestiniens qui avaient déjà des difficultés pour accéder au système éducatif avant même le début de la crise au Liban, a indiqué l'ONG dans un communiqué.

L'effondrement économique a aggravé le niveau de pauvreté dans le pays. Plus de la moitié des Libanais vivent aujourd'hui en dessous du seuil de pauvreté, contre 70% et 90% respectivement parmi les réfugiés palestiniens et syriens. 

"La crise sociale et économique au Liban se transforme en une catastrophe pour l'éducation, avec des enfants vulnérables confrontés au risque réel de ne plus jamais retourner à l'école", a indiqué l'ONG. "La pauvreté représente un obstacle majeur à l'accès des enfants à l'éducation, alors que de nombreuses familles ne peuvent pas se payer du matériel scolaire ou doivent compter sur les enfants pour apporter un revenu".
Selon Save the Children, plus de 1,2 million d'enfants sont déscolarisés depuis le début de la pandémie dans le pays en février 2020.
Quant aux enfants libanais encore scolarisés, ils ont bénéficié d'un "maximum de 11 semaines d'enseignement" sur un an, en raison des restrictions liées au Covid-19 - une durée bien plus courte pour les enfants syriens, précise l'ONG.

Lire aussi

Ce secteur éducatif qui faisait autrefois la fierté des Libanais

Avec la crise sans fin que connait le pays depuis l'automne 2019, l'enseignement à distance est devenu "hors de portée" pour un nombre croissant d'enfants, les familles n'ayant plus les moyens d'investir dans du matériel électronique ou de payer une bonne connexion Internet, affirme l'organisation.

En dix-huit mois, la livre libanaise a perdu plus de 85% de sa valeur par rapport au dollar sur le marché noir, ce qui a largement affaibli le pouvoir d'achat des Libanais.

"Un grand nombre d'enfants pourraient ne plus jamais retourner" en classe, soit en raison de lacunes accumulées pendant l'année, soit "parce que leurs familles ne peuvent se permettre de les envoyer à l'école", a déclaré Jennifer Moorehead, directrice de Save the Children au Liban. Conséquence "tragique" de cette situation, de plus en plus d'enfants travaillent "dans des supermarchés ou des fermes, et des filles sont forcées à se marier", a-t-elle ajouté.


De nombreux enfants au Liban, privés d'école pendant des mois en raison des restrictions liées à la pandémie de coronavirus, pourraient ne jamais y retourner, a averti jeudi Save the children dans un contexte de crise économique et politique dans le pays. Le risque est présent pour les enfants libanais mais aussi pour les centaines de milliers de réfugiés syriens et palestiniens qui...

commentaires (5)

Le monde moderne a depuis toujours investi dans la culture et l’éducation des libanais en ouvrant des universités et des écoles pour accéder à la lumière et sortir de leur carcan religieux d’un autre autre temps, mais à chaque secousse politique dans notre pays quelques universitaires se sont tournés vers leurs idéologies archaïques oubliant tous les enseignements et la lumière acquise sur les bancs de leur université. Ils ont été par fanatisme pour la cause des syriens, palestiniens, iraniens en fonction de leur propres croyances mais jamais pour celle de leur propre pays qui est multiculturel et qui misait sur eux pour qu’il le rende libre, prospère et éloigné de tous les problèmes régionaux puisqu’ils avaient le privilège par autres pays voisins d’accéder à la culture et à l’ouverture d’esprit pour élever le débat et contourner les obscurantistes.

Sissi zayyat

13 h 28, le 03 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Le monde moderne a depuis toujours investi dans la culture et l’éducation des libanais en ouvrant des universités et des écoles pour accéder à la lumière et sortir de leur carcan religieux d’un autre autre temps, mais à chaque secousse politique dans notre pays quelques universitaires se sont tournés vers leurs idéologies archaïques oubliant tous les enseignements et la lumière acquise sur les bancs de leur université. Ils ont été par fanatisme pour la cause des syriens, palestiniens, iraniens en fonction de leur propres croyances mais jamais pour celle de leur propre pays qui est multiculturel et qui misait sur eux pour qu’il le rende libre, prospère et éloigné de tous les problèmes régionaux puisqu’ils avaient le privilège par autres pays voisins d’accéder à la culture et à l’ouverture d’esprit pour élever le débat et contourner les obscurantistes.

    Sissi zayyat

    13 h 28, le 03 avril 2021

  • Merci Hezbollah vous avez fait du bon travail???

    Eleni Caridopoulou

    20 h 15, le 01 avril 2021

  • Selon l'érudit Rafic Nosrallah dans so. Interview sur l'otv, le Liban depuis la nuit des temps n'était tenu que par des vendus aux pharaons, aux perses etc et que leur éducation n'est que vantardise et illusion. Étant le directeur d'un centre international (pas moins) pour l'information etc. Ses idées sont sûrement crédibles alors éducation au Liban!? Il faut pas se faire de illusions on sera toujours des cancres malgré le nombre incalculables de libanais sortis de nos écoles et universités qui réussissent à travers le.monde mais pas au Liban à cause de ceux qui nous traînent vers le bas avec leurs illusions de soumoud wa mouqawama contre le monde moderne.

    Wlek Sanferlou

    14 h 52, le 01 avril 2021

  • Que les réfugiés syriens rentrent chez eux alors!! mieux pour nous d abord, citoyens du Liban en danger, et pour eux,United Nations ,EU & the NGOs !!??

    Marie Claude

    09 h 41, le 01 avril 2021

  • MAIS QU,EST-CE QUE NE L,EST PAS. DE LA VIE DES CITOYENS AU DEVENIR EXISTENTIEL DU PAYS ?

    ABOLIR LA CENSURE = REABONNEMENT ET SOUTIEN.

    09 h 29, le 01 avril 2021

Retour en haut