Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Parti prokurde réprimé

Berlin dénonce une "remise en cause de l'Etat de droit" en Turquie



Berlin dénonce une

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas à Berlin, le 17 mars 2021. / AFP / POOL / HANNIBAL HANSCHKE

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a dénoncé jeudi une "remise en cause de l'Etat de droit" en Turquie avec la répression exercée par Ankara sur le parti prokurde HDP.

"Le retrait du mandat de député de Faruk Gergerlioglu et les poursuites pénales engagées contre de nombreux autres députés et membres du HDP s'inscrivent dans une évolution qui remet en cause l'État de droit en Turquie", a fustigé le ministre qui a aussi fait part de sa "grande préoccupation" face à la menace d'interdiction du principal parti prokurde et troisième formation politique du pays.

Un procureur a réclamé l'interdiction, en raison d'activités "terroristes", du Parti démocratique des peuples (HDP) qui fait l'objet d'une répression implacable depuis 2016. "L'interdiction d'un parti ne peut être que le tout dernier recours dans une démocratie", a ajouté Heiko Maas dans un court communiqué. "Le cas du HDP soulève des doutes considérables quant à la proportionnalité" des moyens, a-t-il ajouté. Cette demande d'interdiction du HDP intervient alors qu'Ankara affirme vouloir apaiser ses relations tendues avec Washington et l'Europe.

Les Etats-Unis ont prévenu qu'une telle dissolution "subvertirait de manière indue la volonté des électeurs turcs, saperait encore davantage la démocratie en Turquie, et priverait des millions de citoyens turcs de leurs représentants élus".

Les présidents des institutions européennes doivent s'entretenir vendredi en visioconférence avec le président Recep Tayyip Erdogan.

Les relations entre l'Allemagne et la Turquie, liées notamment par une importante diaspora turque, ont connu des phases délicates depuis le coup d'Etat manqué contre M. Erdogan en juillet 2016.


Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a dénoncé jeudi une "remise en cause de l'Etat de droit" en Turquie avec la répression exercée par Ankara sur le parti prokurde HDP."Le retrait du mandat de député de Faruk Gergerlioglu et les poursuites pénales engagées contre de nombreux autres députés et membres du HDP s'inscrivent dans une évolution qui remet en cause...