Rechercher
Rechercher

Environnement - Marée noire en Méditerranée

Diab réclame un suivi du dépôt d'une plainte contre Israël à l'ONU

La commission parlementaire de l'Environnement dénonce un "manquement" des autorités dans le suivi de cette catastrophe environnementale et appelle à la formation d'une cellule de crise.

Diab réclame un suivi du dépôt d'une plainte contre Israël à l'ONU

Des policiers surveillant une plage de Tyr lors d'une opération de nettoyage suite à une marée noire, le 27 février 2021. Photo REUTERS/Aziz Taher

Le Premier ministre libanais sortant, Hassane Diab, a réclamé jeudi qu'un suivi soit fait pour que le Liban dépose une plainte devant l'ONU contre Israël, jugé responsable par plusieurs dirigeants locaux de la marée noire qui pollue depuis une dizaine de jours le littoral du pays après s'être étendue depuis Israël. La commission parlementaire de l'Environnement avait également préconisé plus tôt dans la journée une plainte à l'ONU contre Israël et avait recommandé aux autorités de mettre sur pied une cellule de crise pour unifier les efforts déployés contre les effets de cette catastrophe environnementale.

Le déversement de goudron depuis un navire était survenu mi-février, en pleine tempête en Méditerranée, au large d'Israël. Quelques jours plus tard, cette substance hautement polluante était arrivée jusqu'aux plages du Liban-Sud, et finalement sur les côtes de Beyrouth. Selon les estimations des scientifiques, 4 à 5 tonnes de goudron se sont déversées sur 30 kilomètres de plages au Sud, de Nakoura à Adloun.

Nettoyer les plages

A l'issue d'une réunion consacrée à ce sujet et qu'il a présidée au Grand Sérail, et suite à un rapport du Conseil national de la recherche scientifique, le Premier ministre sortant a émis plusieurs recommandations. Il a demandé que le ministère des Affaires étrangères "suive la question du dépôt d'une plainte par l'État libanais contre l'ennemi israélien pour que celle-ci prenne en compte les dommages environnementaux et matériels afin de pouvoir éventuellement bénéficier d'indemnisation". Hassane Diab a également chargé le ministères des Travaux et de l'Environnement "des travaux de dépollution et de la détermination du meilleur mécanisme d'élimination des matières pétrolières après leur collecte". Il a parallèlement chargé le ministère de l'Intérieur et les municipalités concernées par la catastrophe de "déterminer les coûts requis pour nettoyer les plages", puis recommandé d'assurer une aide financière à la fédération des municipalités de Tyr et Zahrani à cet effet. Dans ce contexte, Hassane Diab a requis l'assistance des organisations internationales. "Il faut demander à la Banque mondiale d'aider le Liban à évaluer les dommages économiques résultant de la marée noire catastrophique et au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) d'aider à évaluer les dommages environnementaux", a-t-il recommandé, exprimant son souhait de voir les agences de l'ONU apporter un soutien logistique et financier aux municipalités impactées.

Lire aussi

Plages polluées au Liban-Sud : en attendant le lancement du nettoyage...

Soulignant que cette marée noire constitue une "attaque environnementale" perpétrée par l'État hébreu, le député Kassem Hachem (Hezbollah) a pour sa part annoncé que la commission de l'Environnement avait émis plusieurs recommandations, sur la base des rapports établis par le CNRS et les ministères de l'Environnement et des Travaux publics. Les députés ont appelé en premier lieu à "déposer une plainte urgente devant les Nations Unies contre Israël". Il faut "créer une cellule de crise pour unifier les efforts menés par les ministères et administrations concernées afin d'éliminer la pollution" sur les plages "le plus rapidement possible", a encore réclamé la commission, qui souligne que des fonds doivent être versés aux municipalités et organisations environnementales concernées par les opérations de nettoyage. Les autorités concernées devraient encore "demander au programme de l'ONU pour l'environnement d'évaluer l'impact écologique et les pertes économiques de ce crime", a soutenu M. Hachem au nom de la commission.

Efforts insuffisants

De son côté, le député Adnane Traboulsi a dénoncé "un manquement" de la part des autorités concernées au Liban dans le suivi de ce dossier et blâmé "le manque de coordination entre les différentes administrations". Il a estimé qu'après l'expérience de la marée noire de juillet 2006, provoquée par un bombardement israélien sur la centrale électrique de Jiyeh au sud de Beyrouth, aux premiers jours de la guerre, les dégâts importants de cette catastrophe "auraient pu être évités".

Depuis que la marée noire a atteint les plages du Liban, dont certaines dans le Sud sont considérées comme des réserves naturelles, des dizaines de personnes s’activent pour les nettoyer, un travail jugé toutefois insuffisant par le CNRS, qui avait appelé à lancer une campagne de nettoyage officielle et de grande ampleur.

Lire aussi

Israël accuse l'Iran "d'attentat environnemental"

Au niveau des contacts diplomatiques, le ministère libanais des Affaires étrangères avait déjà annoncé mardi avoir notifié les Nations unies de la pollution de la côte libanaise et leur avoir remis un rapport du CNRS. "Ce rapport montre l’ampleur des dégâts, qui peuvent être qualifiés de catastrophe écologique, et dont le nettoyage pourrait durer des années", avait indiqué la diplomatie libanaise. Le ministre sortant des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, avait également envoyé des lettres au secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, et à la directrice exécutive du Programme de l’ONU pour l’environnement, Inger Andersen, en vue de solliciter une aide et une assistance technique pour le Liban. Il avait par ailleurs insisté sur l’importance que les Nations Unies déterminent les causes de ce désastre.

Mercredi soir, Tel Aviv avait accusé l'Iran d'un "attentat environnemental" et d'avoir déversé "délibérément" le goudron au large des côtés israéliennes. "Un bateau pirate battant pavillon libyen qui a quitté l'Iran est responsable de cet attentat environnemental", avait affirmé lors d'une conférence de presse la ministre israélienne de l'Environnement, Gila Gamliel. Selon elle, le navire s'est "approché de la zone économique exclusive d'Israël" pour la "polluer de manière délibérée". "L'Iran mène des activités terroristes pas uniquement en cherchant à se doter de l'arme nucléaire et par son implantation près de nos frontières, mais aussi en lançant des attaques environnementales", avait encore soutenu la ministre.


Le Premier ministre libanais sortant, Hassane Diab, a réclamé jeudi qu'un suivi soit fait pour que le Liban dépose une plainte devant l'ONU contre Israël, jugé responsable par plusieurs dirigeants locaux de la marée noire qui pollue depuis une dizaine de jours le littoral du pays après s'être étendue depuis Israël. La commission parlementaire de l'Environnement avait également...

commentaires (7)

Les usines de la mort de chekka sont 10000 x pire

CBG

11 h 18, le 20 mars 2021

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Les usines de la mort de chekka sont 10000 x pire

    CBG

    11 h 18, le 20 mars 2021

  • "Il faut demander à la Banque mondiale d'aider le Liban à évaluer les dommages économiques résultant de la marée noire... ce premier ministre sortant (qui n'en finit pas de sortir) ferait mieux de demander à la banque mondiale de nous aider a à élaborer un plan de survie pour les Libanais.... Quelle va être sa réaction quand l'iran sera désigné officiellement responsable de ce désastre ? Demandera t il compensation et plainte sera t elle déposée contre les iraniens...

    C…

    19 h 05, le 04 mars 2021

  • CONTRE ISRAEL OU CONTRE L,IRAN ? LA BITUME N,A PAS FUI D,USINES ISRAELIENNES NI DE BATEAU ISRAELIEN.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    18 h 00, le 04 mars 2021

  • Une envie forte me pousse à porter plainte à l’ONU contre cette commission de l’environnement hezbollahi pour avoir pollué durant 20 ans le Litani ainsi que nos belles plages autrefois ,du temps du président Chamoun , Où sont ils nos véritables écolos et soi- disant parti vert ? La tiédeur accommodante du peuple libanais s’est retourné contre notre beau pays ! St Paul disait «  I will spit you out of my mouth if you are lukewarm «  Il faut se battre à présent pour récupérer notre si beau Pays et le remettre dans la lumière.

    Wow

    17 h 43, le 04 mars 2021

  • Pauvre Liban Israel est intouchable il peut faire ce qu'il veut ,vous devez lire les journaux Européens l'éloge qu'ils font sur Israel sur le virus?????

    Eleni Caridopoulou

    16 h 45, le 04 mars 2021

  • Cette requête, venant du pays le plus pollué du monde de par la cupidité et l’incompétence de ses dirigeants (mais aussi par le manque de civisme de ses citoyens), est d’un comique... affligeant!

    Gros Gnon

    15 h 26, le 04 mars 2021

  • Quel bel example d’hypocrisie de la part des pollueurs qui ne portent aucune valeur envers une vie humaine ou animale. Comme si nos voisins israéliens étaient ravis d’être pollués ,,

    Wow

    15 h 16, le 04 mars 2021

Retour en haut