Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

57% des cas de Covid-19 à l'hôpital Saint-Georges porteurs de la mutation britannique/sud-africaine

57% des cas de Covid-19 à l'hôpital Saint-Georges porteurs de la mutation britannique/sud-africaine

Des soignants à l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri de Beyrouth, le 21 janvier 2021. Photo REUTERS/Emilie Madi

L'infectiologue libanais à l'hôpital Saint-Georges, le Dr Eid Azar, s'est alarmé d'une hausse des contaminations aux nouveaux variants du coronavirus parmi les patients admis dans cet établissement. Ces mutations suscitent de plus en plus d'inquiétudes dans le monde, au moment où plusieurs millions de doses de vaccins ont déjà été administrées à travers la planète.

"38 sur 66 cas (57%) de Covid-19 à l'hôpital Saint-Georges sont porteurs de la mutation britannique/sud-africaine N501Y!!", s'est inquiété le médecin sur son compte Twitter. "Quatre cas supplémentaires liés au vison danois ont été enregistrés aussi", a-t-il ajouté.

Samedi, le directeur de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri de Beyrouth, le Dr Firas Abiad,  alertait lui aussi contre la propagation de nouveaux variants du coronavirus au Liban. "La propagation de nouveaux variants du virus au Liban était attendue. Cela a peut-être contribué à la dernière augmentation des contamination. Mais le plus inquiétant, ce sont les informations en provenance du Royaume-Uni qui indiquent que certains variants sont plus mortels que les autres", s'est inquiété le Dr Abiad.

Selon le Premier ministre britannique Boris Johnson, le variant britannique du coronavirus, plus contagieux, semble aujourd'hui également plus mortel

Quant au Danemark, il avait en fin d'année dernière abattu et enfoui dans l'urgence quatre millions de visons afin de combattre une mutation problématique du coronavirus.


L'infectiologue libanais à l'hôpital Saint-Georges, le Dr Eid Azar, s'est alarmé d'une hausse des contaminations aux nouveaux variants du coronavirus parmi les patients admis dans cet établissement. Ces mutations suscitent de plus en plus d'inquiétudes dans le monde, au moment où plusieurs millions de doses de vaccins ont déjà été administrées à travers la planète."38 sur 66 cas...