Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Coronavirus au Liban

Isolement dans un hôtel : nouvelles exemptions concernant les voyageurs arrivant à l'AIB

Isolement dans un hôtel : nouvelles exemptions concernant les voyageurs arrivant à l'AIB

Deux avions de la compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines (MEA), le 16 février 2020 à l'aéroport de Beyrouth. Photo REUTERS/Mohamed Azakir

Les autorités libanaises ont annoncé lundi de nouvelles exemptions concernant l'obligation faite aux voyageurs arrivant à l'aéroport de Beyrouth de s'isoler dans un hôtel de la capitale durant un maximum de 72 heures à leurs propres frais, dans l'attente du résultat de leur dépistage PCR contre le coronavirus. Cette obligation est en vigueur jusqu'au 25 janvier au moins.

Le ministère des Transports et des Travaux publics a ainsi publié aujourd'hui une circulaire dans laquelle il explique que toute personne ayant déjà été contaminée par le Covid-19, et qui détient un PCR négatif "récent" ainsi qu'un test positif qui date de plus de 15 jours, n'est plus tenue de s'isoler dans un hôtel à son arrivée. De même, sont exemptées les personnes munies des résultats d'un test sérologiques d'anti-corps IgG positif avec un taux plus élevé que la moyenne requise, selon chaque méthode de test. Enfin, les personnes souffrant d'un handicap, de mobilité réduite ou d'autisme, rapport médical à l'appui, sont elles aussi exemptées de la quarantaine à l'hôtel. Un médecin accrédité par le ministère libanais de la Santé devra valider ces rapports sur place. 

Cette dernière décision du ministère est applicable à partir d'aujourd'hui, 18 janvier, et jusqu'au 25 janvier.

Dans le cadre du renforcement des mesures préventives pour lutter contre la propagation du coronavirus dans le pays, les autorités libanaises ont récemment musclé leur dispositif pour tous les passagers arrivant à l'aéroport de Beyrouth. Ainsi, tous les passagers âgés de plus de douze ans doivent présenter lors de l'enregistrement un test PCR négatif émanant de l'un des laboratoires certifiés par les autorités du pays de départ, un test qu'ils auront dû effectuer 96h maximum avant leur arrivée au Liban, sans quoi ils ne seront pas autorisés à embarquer. Tous les voyageurs, sauf exceptions, doivent également présenter une réservation d'hôtel prépayée pour une durée de 72 heures, à choisir parmi une liste d'établissements bénéficiant de tarifs réduits proposée par le ministère libanais du Tourisme. Ils seront eux aussi transportés en bus vers ces hôtels, où ils devront rester en quarantaine pendant 72 heures, le temps d'obtenir les résultats de leurs tests effectués à leur arrivée à l'aéroport. Les passagers dont le résultat PCR est négatif devront poursuivre leur isolement depuis leur domicile pendant 5 jours supplémentaires puis effectuer un autre test PCR à leurs propres frais. Les passagers avec un résultat positif devront suivre les instructions du ministère de la Santé.

Les passagers ne présentant pas de réservation d'hôtel ne seront pas autorisés à embarquer pour se rendre au Liban. En outre, les passagers en provenance d'Istanbul, du Caire et de Bagdad doivent justifier dès leur enregistrement d'une réservation d'hôtel prépayée à leurs propres frais pendant sept jours dans l'un des hôtels désignés par le ministère du Tourisme avec des tarifs réduits.

La FINUL et les membres du corps diplomatique accrédités au Liban ne sont pas tenus de faire un test PCR à leur arrivée au Liban. Les diplomates et leurs familles, les responsables et délégations officielles, les officiers et les membres de la FINUL, les passagers en transit terrestre vers la Syrie via l'aéroport de Beyrouth et les mineurs non accompagnés à l'arrivée (moins de 12 ans) sont exemptés de la quarantaine dans un hôtel, de même que les passagers qui ont été vaccinés contre le Covid-19 avec un rapport médical le certifiant. Ceux-ci doivent toutefois effectuer un test PCR à leur arrivée à l'aéroport.

Les passagers ayant quitté le Liban pour un séjour maximal d'une semaine ne doivent pas présenter un test PCR avant leur retour à Beyrouth, mais devront en subir un à l'AIB, lors de leur arrivée. Ils devront néanmoins se mettre en quarantaine à leur résidence, en attendant les résultats de leur test. En revanche, s'ils reviennent d'Istanbul, du Caire ou de Bagdad, ils sont tenus de se rendre dans l'un des hôtels désignés pendant 72 heures, jusqu'à ce qu'ils soient informés du résultat de leur test. Si celui-ci est négatif, ils devront poursuivre leur isolement à leur domicile pendant encore 5 jours puis effectuer un autre test PCR à leurs propres frais. Les passagers avec un résultat positif devront suivre les instructions du ministère de la Santé.


Les autorités libanaises ont annoncé lundi de nouvelles exemptions concernant l'obligation faite aux voyageurs arrivant à l'aéroport de Beyrouth de s'isoler dans un hôtel de la capitale durant un maximum de 72 heures à leurs propres frais, dans l'attente du résultat de leur dépistage PCR contre le coronavirus. Cette obligation est en vigueur jusqu'au 25 janvier au moins.Le ministère des...