Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Double explosion du port

Aoun autorise l'ouverture d'une ligne de crédit de 50 milliards de L.L. pour l'indemnisation des sinistrés



Aoun autorise l'ouverture d'une ligne de crédit de 50 milliards de L.L. pour l'indemnisation des sinistrés

Des images satellites montrent l’impact de la double explosion dans le port de Beyrouth. Photo d'archives AFP / image satellite © 2020 Maxar Technologies

Le président libanais Michel Aoun a signé vendredi un décret autorisant l'ouverture d'une ligne de crédit exceptionnelle de 50 milliards de livres libanaises pour le Haut comité de secours, afin que cette institution poursuive sa distribution d'aides financières aux sinistrés de la double explosion du port de Beyrouth du 4 août dernier, qui a fait plus de 200 morts et 6.500 blessés. Ce montant vient s'ajouter aux 100 milliards de L.L. déjà alloués dans ce cadre par l'Etat.

Au taux officiel de 1 507 livres pour un dollar, qui n'est plus utilisé que pour quelques transactions bancaires, 50 milliards de livres équivalent à environ 33 millions de dollars. Mais au taux moyen en vigueur sur le marché noir, entre 8 700 et 8 900 L.L. pour un dollar, qui est devenu un des seuls moyens pour les Libanais d'obtenir des billets verts, ce montant ne correspond plus qu'à 5,68 millions de dollars.

Une somme supplémentaire de 100 milliards de livres sera versée ultérieurement pour les aides à la reconstruction, a annoncé la présidence dans un communiqué. Elle souligne que l'armée sera chargée de distribuer cette aide selon le mécanisme approuvé, comme cela était déjà le cas précédemment. L'armée libanaise et le mohafazat de Beyrouth, avaient établi ce mécanisme sur la base d'une liste de bénéficiaires dressée selon des critères de priorité. Il prévoit que 60% des frais de réparations soient couverts par les aides financières octroyées par l'Etat pour les logements ayant subi des dégâts estimés à moins de 20 millions de livres. Ces aides sont plafonnées à 20 millions de livres de frais de réparations par habitation.

Plusieurs estimations du montant des dégâts de la déflagration du 4 août ont été réalisées ces derniers mois. En septembre, l’entreprise de conseil Strategy&, membre du réseau international d’auditeurs Pwc (PricewaterhouseCoopers), avait ainsi mesuré les besoins de reconstruction et d’aide au pays en crise à 3,7 milliards de dollars, dont la moitié doit être allouée au logement et un tiers aux entreprises affectées dans un rayon de 4,1 km. Des besoins qui ne se limitent pas à ce périmètre concernant les autres volets, notamment en matière d’éducation ou de santé.




Le président libanais Michel Aoun a signé vendredi un décret autorisant l'ouverture d'une ligne de crédit exceptionnelle de 50 milliards de livres libanaises pour le Haut comité de secours, afin que cette institution poursuive sa distribution d'aides financières aux sinistrés de la double explosion du port de Beyrouth du 4 août dernier, qui a fait plus de 200 morts et 6.500 blessés. Ce...