Rechercher
Rechercher

Etats-Unis

Une mise en accusation de Trump si proche de la fin de son mandat serait "une erreur"

Une mise en accusation de Trump si proche de la fin de son mandat serait

Le président américain sortant, Donald Trump. Photo AFP

Une mise en accusation de Donald Trump une semaine avant la fin de son mandat serait "une erreur", a assuré mercredi le chef des républicains à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy.

Le président sortant porte une "responsabilité" dans les violences du Capitole, le 6 janvier, a-t-il admis, demandant la création d'une "commission d'enquête" et le vote d'une "motion de censure".

"Malheureusement, nous n'en sommes pas là aujourd'hui", a regretté M. McCarthy, alors que la chambre basse du Congrès, à majorité démocrate, doit voter une deuxième mise en accusation de Donald Trump, accusé d'avoir encouragé l'assaut de ses partisans contre le Capitole, qui a ébranlé la démocratie américaine.


Une mise en accusation de Donald Trump une semaine avant la fin de son mandat serait "une erreur", a assuré mercredi le chef des républicains à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy.Le président sortant porte une "responsabilité" dans les violences du Capitole, le 6 janvier, a-t-il admis, demandant la création d'une "commission d'enquête" et le vote d'une "motion de...