Rechercher
Rechercher

Culture - Disparition

Le musicien libanais Élias Rahbani n'est plus

L'auteur et compositeur a, en toute discrétion, marqué de son empreinte le paysage musical des années 60 à 90.

Le musicien libanais Élias Rahbani n'est plus

Élias Rahbani. Photo tirée de sa page Facebook

L'auteur, compositeur et producteur libanais Élias Rahbani, musicien prolifique et frère cadet de Mansour et Assi, est décédé lundi à 83 ans. Selon un proche de la famille, il est décédé des suites du coronavirus. 

L'artiste, également pianiste et chef d'orchestre, avait à son actif 6 500 œuvres au total. Des chansons, des opérettes, des génériques d'émissions radiophoniques, des musiques de téléfilms, des hymnes divers (plusieurs francophones, un hymne pour le Congrès américain et 150 hymnes - certains pour des partis - libanais)... Et plus de 3 500 jingles publicitaires, un domaine dans lequel il a été pionnier au Moyen-Orient.

AFP / Joseph BARRAK

De Ya tayr el Worwar, chanté par Feyrouz, à Ho Capito que Ti Amo, devenu le label de Jo Diverio (l'Italien de Beyrouth) et des fêtes beyrouthines sous les bombes, en passant par la Mory Mory de Samy Clark, Am behlamak ya helm ya loubnan de Majida el-Roumi (sur les paroles de Saïd Akl) jusqu'au Baddé 3ich de Haïfa, Élias Rahbani a, en toute discrétion, marqué de son empreinte le paysage musical libanais des années 60 à 90.

Certaines de ses mélodies, comme Allô Hayété, Habibati ou Diala évoquent spontanément la bande-son d'une époque, et semblent familières même aux oreilles d'une génération qui n'a pas connu les décennies 70 et 80. Pour autant, le talent de ce musicien, auteur-compositeur, pianiste et chef d'orchestre n'a pas été reconnu à sa juste valeur. Et sa renommée artistique a sans doute été un peu phagocytée par celle du binôme formé par ses frères, Assi et Mansour.

Élias Rahbani était le père de Jad et Ghassan, qui sont également musiciens. 

Le président de la République, Michel Aoun, a rendu hommage à l'artiste qualifié de "dernier géant de la famille Rahbani, fondement de la gloire artistique du Liban". "Le regretté artiste (...) a épousé l'esprit oriental et les techniques occidentales. Il excellait dans les deux disciplines, l'Orient l'honorait et l'Occident le distinguait dans ses langues", a écrit le chef d'Etat sur le compte Twitter de la présidence libanaise. "Aujourd'hui, il ne s'est pas absenté, mais est parti du sol libanais pour embrasser l'éternité d'une nation qu'il ne voyait que comme la patrie de la beauté et de la vérité. La musique et les chansons du grand défunt continueront de témoigner que seul le véritable art triomphe de la mort", a-t-il ajouté.


L'auteur, compositeur et producteur libanais Élias Rahbani, musicien prolifique et frère cadet de Mansour et Assi, est décédé lundi à 83 ans. Selon un proche de la famille, il est décédé des suites du coronavirus. L'artiste, également pianiste et chef d'orchestre, avait à son actif 6 500 œuvres au total. Des chansons, des opérettes, des génériques d'émissions radiophoniques,...

commentaires (8)

C’est un grand maestro que nous perdons , un génie musical Et un homme de classe comme on n en fait plus . Reposez en paix et merci de relever le nom du Liban si haut durant toute votre carrière illustre .

Robert Moumdjian

04 h 40, le 06 janvier 2021

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • C’est un grand maestro que nous perdons , un génie musical Et un homme de classe comme on n en fait plus . Reposez en paix et merci de relever le nom du Liban si haut durant toute votre carrière illustre .

    Robert Moumdjian

    04 h 40, le 06 janvier 2021

  • Les meilleurs s'en vont , et les voyous nous restent, ce n'est pas juuuuste.!

    Marie-Hélène CHACCAL

    00 h 00, le 05 janvier 2021

  • Ces grands hommes ne meurent jamais ils vont simplement se promener sur une autre planète !

    Darwiche Jihad

    23 h 27, le 04 janvier 2021

  • Félicitation pour cette belle musique

    Eleni Caridopoulou

    17 h 56, le 04 janvier 2021

  • Pourquoi le virus n’atteint pas les vilains qui nous gouvernent ??

    LeRougeEtLeNoir

    17 h 35, le 04 janvier 2021

  • RIP Elias. Adésias!

    Gros Gnon

    15 h 33, le 04 janvier 2021

  • Il luttait contre corona depuis 1 semaine.

    Esber

    15 h 03, le 04 janvier 2021

  • Une triste nouvelle. Une grande perte artistique et humaine. Mes sincères condoléances à toute sa famille.

    radiosatellite.online

    14 h 29, le 04 janvier 2021

Retour en haut