Rechercher
Rechercher

Ethiopie

Le pape appelle les parties à la cessation des violences


Le pape appelle les parties à la cessation des violences

Le pape François lors de son audience hebdomadaire au Vatican, le 25 novembre 2020. Photo Vatican Media/Handout via REUTERS

Le pape François a appelé vendredi les parties au conflit en Ethiopie à cesser les violences et préserver les vies, en particulier celles des civils. "Le Saint-Père suit les informations en provenance d'Ethiopie, où depuis quelques semaines un affrontement militaire est en cours (...) A cause des violences, des centaines de civils sont morts et des dizaines de milliers de personnes sont contraintes de fuir leur domicile en direction du Soudan", a déclaré le directeur de la salle de presse du Vatican Matteo Bruni dans un communiqué.

"Les affrontements, qui se sont intensifiés au fil des jours, ont déjà entraîné une situation humanitaire grave. Le Saint-Père (..) lance aux parties au conflit un appel à cesser les violences, sauvegarder les vies, en particulier des civils, afin que les populations puissent retrouver la paix", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a réaffirmé vendredi qu'il était de son devoir de "maintenir l'ordre" en Ethiopie, au terme d'une rencontre organisée à Addis Abeba avec les envoyés spéciaux chargés par l'Union Africaine (UA) d'une médiation dans le conflit au Tigré.

M. Abiy a ordonné jeudi à l'armée de lancer la "dernière phase" de l'opération militaire déclenchée le 4 novembre, avec l'attaque de Mekele, la capitale de cette région dissidente du Nord. Aucun bilan précis des combats au Tigré n'est jusqu'ici disponible, mais au moins plusieurs centaines de personnes ont été tuées. Plus de 43.000 Ethiopiens ont fui au Soudan voisin, selon HCR, l'agence onusienne chargée des réfugiés.


Le pape François a appelé vendredi les parties au conflit en Ethiopie à cesser les violences et préserver les vies, en particulier celles des civils. "Le Saint-Père suit les informations en provenance d'Ethiopie, où depuis quelques semaines un affrontement militaire est en cours (...) A cause des violences, des centaines de civils sont morts et des dizaines de milliers de personnes...