Rechercher
Rechercher

Confinement

Les commerçants écoutés, mais pas d’aménagements annoncés

Comme attendu, les représentants du secteur commercial ont présenté leurs doléances et leurs critiques concernant la période de confinement au ministre de la Santé Hamad Hassan, à celui de l’Intérieur et des Municipalités Mohammad Fahmi, ainsi qu’au secrétaire général du Conseil supérieur de défense Mahmoud Asmar.

La réunion n’a cependant débouché sur aucune annonce d’aménagement concret, comme ils l’espéraient. Selon plusieurs sources anonymes concordantes citées par les médias locaux, le comité ministériel dédié au suivi de la propagation du Covid-19 pourrait décider de ne pas prolonger la période de confinement au-delà du 30 novembre.

La réunion d’hier était attendue depuis la semaine dernière et l’ultimatum lancé par l’Association des commerçants de Beyrouth (ACB) aux autorités. Cette dernière a notamment pointé du doigt les modalités de cette période de confinement – notamment les dérogations accordées à certaines entreprises au détriment d’autres – ainsi que l’inégalité du suivi opéré par les autorités pour le faire respecter d’une région à l’autre.

Mobilisés avant le début du confinement, les industriels étaient parvenus à obtenir des aménagements. D’abord divisés concernant le sujet, les agriculteurs ont accordé leurs violons en fin de semaine dernière pour demander de pouvoir circuler pendant les périodes de couvre-feu.


Comme attendu, les représentants du secteur commercial ont présenté leurs doléances et leurs critiques concernant la période de confinement au ministre de la Santé Hamad Hassan, à celui de l’Intérieur et des Municipalités Mohammad Fahmi, ainsi qu’au secrétaire général du Conseil supérieur de défense Mahmoud Asmar.La réunion n’a cependant débouché sur aucune annonce...

commentaires (0)

Commentaires (0)