Rechercher
Rechercher

Diplomatie

Le ministre saoudien de l'Energie confiant sur les futures relations avec Biden



Le ministre saoudien de l'Energie confiant sur les futures relations avec Biden

Le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdel Aziz ben Salmane, à Riyad le 18 novembre 2020. / AFP / FAYEZ NURELDINE

Le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdel Aziz ben Salmane, a adopté mercredi un ton conciliant à propos du président américain élu, Joe Biden, affirmant que la coopération dans le domaine énergétique pourrait être un tremplin pour entretenir "une bonne relation".

Chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et proche allié du président américain sortant, Donald Trump, l'Arabie saoudite est apparue méfiante après l'élection de Joe Biden, qui a menacé lors sa campagne de faire du royaume un "paria" en raison de ses violations des droits humains.

Mais selon des observateurs, cette menace pourrait rester de l'ordre de la rhétorique de campagne car le royaume reste un client clé pour l'industrie militaire américaine et un partenaire dans la lutte antiterroriste.

"Nous avons un programme bilatéral, nous avons des aspirations communes pour réduire les émissions (de gaz à effet de serre, ndlr) dans le secteur de l'énergie", a déclaré le prince Abdel Aziz à des journalistes à Ryad, à quelques jours du sommet du G20, présidé cette année par l'Arabie saoudite.

"Si nous pouvons nous entraider au niveau bilatéral (dans ce secteur, ndlr) (...) ce sera un bon tremplin pour entretenir une bonne relation avec la future administration Biden", a-t-il ajouté, insistant sur le fait que les relations entre Ryad et Washington, basées sur l'objectif commun de maintenir la stabilité des marchés pétroliers, sont restées fortes ces dernières années malgré plusieurs "tempêtes".

La présidence Trump a bénéficié à l'Arabie saoudite, dont le prince héritier Mohammed ben Salmane, dirigeant de facto du royaume, est proche du gendre de Donald Trump, Jared Kushner.

La défaite de Donald Trump expose désormais le prince héritier à un questionnement de Washington sur l'aspect autoritaire de sa politique et l'intervention controversée de Ryad dans la guerre au Yémen, selon des experts.


Le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdel Aziz ben Salmane, a adopté mercredi un ton conciliant à propos du président américain élu, Joe Biden, affirmant que la coopération dans le domaine énergétique pourrait être un tremplin pour entretenir "une bonne relation".

Chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...