Rechercher
Rechercher

CARICATURES DU PROPHÈTE

Rassemblement d'islamistes à Corniche Mazraa près de la résidence de l'ambassadrice de France

Rassemblement d'islamistes à Corniche Mazraa près de la résidence de l'ambassadrice de France

La Résidence des Pins à Beyrouth. Photo d'archives Patrick Baz / AFP

Des dizaines de manifestants islamistes, drapeaux islamiques à la main et criant des slogans en faveur du Prophète, se sont rassemblés vendredi en début d'après-midi à Corniche Mazraa à Beyrouth, près de la Résidence des Pins, la résidence officielle de l'ambassadrice de France, afin de protester contre les caricatures de Mahomet et les propos du président Emmanuel Macron qui les défendait.

Selon les images de la chaîne LBCI, une foule de manifestants s'est élancée de la mosquée Abdel Nasser en direction de la Résidence des Pins, mais l'armée et la police sont déployées en masse sur les lieux, et on dressé des barbelés et des barrages métalliques afin d'empêcher les protestataires de s'approcher. Aucun incident n'a été signalé jusque-là. 

Un peu plus tôt, un convoi de bus transportant des manifestants brandissant des drapeaux islamiques s'était dirigé de Tripoli, dans le Nord, vers la capitale. Ces protestataires semblent répondre à un appel lancé par le groupe pan-islamiste nommé Hezb al-Tahrir.

La semaine dernière, un appel similaire à manifester devant la mission diplomatique française, située à la rue de Damas, à quelques milliers de mètres de la Résidence des Pins, ne s'était finalement pas concrétisé sur le terrain.

Le 16 octobre, un enseignant français, Samuel Paty, avait été décapité par un islamiste russe tchétchène radicalisé, pour avoir montré en classe des caricatures de Mahomet. Après cet attentat terroriste, le président Macron a promis au nom de la liberté d'expression que la France ne renoncerait pas aux caricatures. Ses propos ont entraîné de vives tensions dans plusieurs pays musulmans, allant des manifestations jusqu'au boycott de produits français. Jeudi, trois personnes ont été tuées, dont une au moins égorgée, à Nice dans le sud-est de la France, dans une attaque au couteau dans une église. L'agression a été qualifiée d'acte terroriste et son auteur a été interpellé.


Des dizaines de manifestants islamistes, drapeaux islamiques à la main et criant des slogans en faveur du Prophète, se sont rassemblés vendredi en début d'après-midi à Corniche Mazraa à Beyrouth, près de la Résidence des Pins, la résidence officielle de l'ambassadrice de France, afin de protester contre les caricatures de Mahomet et les propos du président Emmanuel Macron qui les...