Rechercher
Rechercher

Caricatures du Prophète

Convois et drapeaux islamiques à Tripoli avant une manifestation devant l'ambassade de France à Beyrouth

Convois et drapeaux islamiques à Tripoli avant une manifestation devant l'ambassade de France à Beyrouth

Un convoi de bus transportants des manifestants arborant des drapeaux islamiques, le 30 octobre 2020 à Tripoli, au Liban-Nord. Capture d'écran YouTube/LBCI

Plusieurs bus remplis de manifestants arborant des drapeaux islamiques se sont rassemblés vendredi matin à Tripoli avant de se lancer vers Beyrouth où un sit-in devant l'ambassade de France est prévu pour protester contre les caricatures du Prophète et les propos du président Emmanuel Macron qui les défendait.

Selon des images de la LBCI, une dizaine de bus étaient garés sur le côté de l'autoroute Palma, au Liban-Nord, avant de se lancer vers la capitale. Les manifestants, des hommes arborant des drapeaux islamiques noirs, semblent répondre à un appel lancé par le groupe pan-islamiste nommé Hezb al-Tahrir.

Des mesures de sécurité ont été déployées dans le périmètre de l'ambassade de France, rue de Damas à Beyrouth, en amont de ce sit-in. La circulation a été déviée. 

La semaine dernière, un appel similaire à manifester devant la mission diplomatique française ne s'était finalement pas concrétisé sur le terrain.

Le 16 octobre, un enseignant français, Samuel Paty, avait été décapité par un islamiste russe tchétchène radicalisé, pour avoir montré en classe des caricatures de Mahomet. Après cet attentat terroriste, le président Macron a promis au nom de la liberté d'expression que la France ne renoncerait pas aux caricatures. Ses propos ont entraîné de vives tensions dans plusieurs pays musulmans, allant des manifestations jusqu'au boycott de produits français. Jeudi, trois personnes ont été tuées, dont une au moins égorgée, à Nice dans le sud-est de la France, dans une attaque au couteau dans une église. L'agression a été qualifiée d'acte terroriste et son auteur a été interpellé.


Plusieurs bus remplis de manifestants arborant des drapeaux islamiques se sont rassemblés vendredi matin à Tripoli avant de se lancer vers Beyrouth où un sit-in devant l'ambassade de France est prévu pour protester contre les caricatures du Prophète et les propos du président Emmanuel Macron qui les défendait.

Selon des images de la LBCI, une dizaine de bus étaient garés sur le...