Rechercher
Rechercher

Incendies

De nouveaux espaces verts partis en fumée

De nouveaux espaces verts partis en fumée

Un hélicoptère de l’armée éteignant le feu qui s’est déclaré dans le site escarpé de Aïn el-Delb, hier dans le Kesrouan. Capture d’écran d’une vidéo prise par des témoins

Les conditions climatiques – chaleur inhabituelle pour la saison, taux d’humidité très bas, pluies qui se font attendre – continuent de favoriser les incendies dévastateurs. Hier, c’était au tour du village de Maamariyé à Zahrani, au Liban-Sud, de connaître un tel sinistre, maîtrisé grâce à l’intervention des pompiers et de l’armée. Un autre incendie a pris dans la région de Zahrani, au niveau du village de Kharayeb. Il a été combattu par les habitants à mains nues, avant que la Défense-civile ne vienne leur prêter main-forte. Les apiculteurs ont plaidé pour la protection de leurs ruches, qui auraient pu disparaître dans le sinistre.

Au Liban-Nord, un terrible incendie s’est déclaré dans le village de Deir Nbouh à Denniyé. Il a été combattu notamment à l’aide des hélicoptères de l’armée. Trois jours durant, de vastes superficies boisées et des champs agricoles ont été la proie des flammes. Les éleveurs ont dû éloigner leurs troupeaux du lieu de l’incendie. La Défense civile, les municipalités, les pompiers de la localité, les habitants… s’étaient mobilisés pour tenter de circonscrire le feu, alimenté par les vents forts et la sécheresse. Dans le même caza, les villages de Sfeira et de Azki ont été le théâtre de pareils sinistres, qui ont requis l’intervention de la Défense civile.

Par ailleurs, un grand feu a ravagé de vastes étendues dans le village de Aïn el-Delb au Kesrouan, atteignant les confins du village de Mayrouba et menaçant même d’arriver jusqu’à la réserve de Jabal Moussa. Les flammes sont devenues tellement incontrôlables que le député Chawki Daccache a plaidé pour une intervention de l’armée, en renfort de la Défense civile et des habitants. La difficulté d’éteindre cet incendie s’explique par la nature très escarpée des lieux et l’accès difficile au foyer, étant donné le manque de routes agricoles qu’auraient pu emprunter les véhicules des pompiers. En soirée, le sinistre était plus ou moins maîtrisé, a indiqué à L’Orient-Le Jour le député Daccache.


Les conditions climatiques – chaleur inhabituelle pour la saison, taux d’humidité très bas, pluies qui se font attendre – continuent de favoriser les incendies dévastateurs. Hier, c’était au tour du village de Maamariyé à Zahrani, au Liban-Sud, de connaître un tel sinistre, maîtrisé grâce à l’intervention des pompiers et de l’armée. Un autre incendie a pris dans la...

commentaires (0)

Commentaires (0)