Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise

L'OTAN annonce l'annulation d'exercices militaires par la Grèce et la Turquie

L'OTAN annonce l'annulation d'exercices militaires par la Grèce et la Turquie

Le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg s'exprimant le 17 juin 2020. AFP / POOL / FRANCOIS LENOIR

La Grèce et la Turquie ont annulé des exercices militaires prévus en Méditerranée la semaine prochaine dans un souci d'apaiser les tensions, a annoncé vendredi le secrétaire général de l'OTAN.

"Je salue cette décision. C'est un pas dans la bonne direction. Il va permettre de réduire les risques d'accidents et peut servir de base pour les efforts menés par l'Allemagne pour résoudre les contentieux (territoriaux) entre les deux pays", a déclaré Jens Stoltenberg à l'issue d'une réunion des ministres de la Défense de l'Alliance. L'OTAN avait condamné la veille l'escalade des tensions entre la Turquie et la Grèce en Méditerranée orientale et demandé aux deux pays membres de l'Alliance de respecter le droit international pour résoudre leurs différends. La Grèce accuse la Turquie de violer le droit maritime international en menant des explorations gazières dans une zone disputée par les deux pays. Jens Stoltenberg a renouvelé vendredi son appel aux dirigeants des deux pays à "éviter les paroles et les actes susceptibles d'aggraver les tensions".

Les ministres ont abordé à deux reprises jeudi et vendredi les problèmes posés par l'implication d'Ankara dans plusieurs conflits régionaux et la menace pour la sécurité de l'Alliance que fait peser sa décision de s'équiper d'un système de défense antimissile russe incompatible avec la défense des alliés, a-t-on appris de sources diplomatiques. "Nous sommes préoccupés par la décision de la Turquie d'acquérir un système qui pose un problème d'inter-opérabilité", a souligné Jens Stoltenberg.

Le président Erdogan a rejeté les critiques et annoncé son intention de poursuivre les tests de ce système russe, préféré aux systèmes américain ou européen. "On ne va pas demander l'avis des Etats-Unis pour cela", a-t-il affirmé. Washington a prévu de sanctionner Ankara en l'excluant de son programme pour l'avion de chasse F-35.

La Turquie est également sur la sellette pour son soutien à l'Azerbaïdjan dans le conflit avec l'Arménie dans la province séparatiste du Nagorny Karabakh, majoritairement peuplée d'Arméniens. Le Canada a décidé de suspendre les permis d'exportation vers la Turquie d'équipements destinés à des drones turcs utilisés pour des frappes aériennes réalisées par l'Azerbaïdjan.

La Turquie est également engagée en Libye où elle soutient militairement le Gouvernement d'union nationale (GNA), reconnu par l'ONU et basé à Tripoli, contre les autorités de l'Est alliées du maréchal Khalifa Haftar, soutenu par une partie du Parlement élu. Les deux parties ont annoncé vendredi un accord de cessez-le-feu, mais le président Erdogan a dit douter de sa viabilité. "Le cessez-le-feu est une première étape pour une solution pacifique, mais il faut transformer cette décision en réalité et le respecter", a averti Jens Stoltenberg.


La Grèce et la Turquie ont annulé des exercices militaires prévus en Méditerranée la semaine prochaine dans un souci d'apaiser les tensions, a annoncé vendredi le secrétaire général de l'OTAN."Je salue cette décision. C'est un pas dans la bonne direction. Il va permettre de réduire les risques d'accidents et peut servir de base pour les efforts menés par l'Allemagne pour résoudre...