Rechercher
Rechercher

Énergie

Faites le plein... de betterave sucrière

Elle est blanche, pas rouge. Elle sert à faire du sucre, mais pas seulement : la betterave dite « sucrière » ou « industrielle » sert aussi à produire du gel hydroalcoolique, des parfums, de l’alcool de bouche et à remplir… le réservoir de votre voiture. Selon l’économiste Timothé Masson, le débouché bioéthanol pour les betteraves est « fondamental » pour la filière et en plein développement. Car, dans l’Union européenne, la demande en carburant « vert » où des produits agricoles sont incorporés a plutôt tendance à augmenter. À la pompe, l’agrocarburant qui comporte le plus de betterave est sans conteste le superéthanol E85, dont 85 % des composants sont issus de bioéthanol produit à partir de la tubercule, mais les véhicules doivent être équipés d’un boîtier spécial pour l’utiliser. Plus utilisé, le E10, composé à 90 % d’essence issue d’énergie fossile, comporte 10 % de bioéthanol, dont la moitié vient de la betterave et l’autre d’autres céréales.

Source : AFP


Elle est blanche, pas rouge. Elle sert à faire du sucre, mais pas seulement : la betterave dite « sucrière » ou « industrielle » sert aussi à produire du gel hydroalcoolique, des parfums, de l’alcool de bouche et à remplir… le réservoir de votre voiture. Selon l’économiste Timothé Masson, le débouché bioéthanol pour les betteraves est...

commentaires (0)

Commentaires (0)