Rechercher
Rechercher

Liban

La loi sur l'enrichissement illicite adoptée

La loi sur l'enrichissement illicite adoptée

Le président du Parlement libanais, Nabih Berry, lors d'une séance plénière au palais de l'Unesco à Beyrouth, le 30 septembre 2020. Photo fournie par le Parlement libanais

Les députés libanais, réunis dans le cadre d'une séance parlementaire qui devrait s'étaler jusqu'à jeudi, ont adopté mercredi le texte de loi sur l'enrichissement illicite.

Selon notre correspondante Hoda Chedid, le texte adopté exclut les ministres et les députés. Toutefois, sur Twitter, le député Ibrahim Kanaan (Courant patriotique libre) a précisé que le texte voté "ne fait pas d'exception pour les ministres, les députés ou les fonctionnaires" et a confirmé que l'enrichissement illicite est considéré comme un crime de droit commun pouvant être traité par la justice ordinaire, accompagnant son message du mot-clé "Pas d'immunité pour quiconque".

Selon notre journaliste sur place Magaly Abboud, plusieurs députés ont déclaré que certains points de la loi en question étaient anticonstitutionnels, reprochant au texte de protéger les responsables qui ont été en fonction.


Les députés libanais, réunis dans le cadre d'une séance parlementaire qui devrait s'étaler jusqu'à jeudi, ont adopté mercredi le texte de loi sur l'enrichissement illicite.

Selon notre correspondante Hoda Chedid, le texte adopté exclut les ministres et les députés. Toutefois, sur Twitter, le député Ibrahim Kanaan (Courant patriotique libre) a précisé que le texte voté "ne...