Rechercher
Rechercher

Attaque contre l'armée à Minié

La famille de Omar Briss condamne un "acte terroriste" et s'en désolidarise

La famille de Omar Briss condamne un

Des soldats libanais inspectant une mobylette utilisée dans l'attaque d'un poste de l'armée, à Araman, au Liban-Nord, le 27 septembre 2020. Photo AFP / Fathi AL-MASRI

La famille de Omar Briss, qui a tué deux soldats dans l'attaque dans la nuit de samedi à dimanche d'un poste de l'armée dans le caza de Minié (Nord), s'est désolidarisée dimanche de cet homme.
Selon l'armée, Omar Briss, qui portait une ceinture d'explosifs, voulait entrer dans un poste de l'armée dans la localité de Araman, mais a été tué avant de pouvoir détoner sa charge explosive. 

"La famille Briss de Minié et Bhanine condamne fermement cette attaque terroriste contre notre armée et nous annonçons que nous n'avons rien à voir avec cet acte criminel et avec le suspect Omar Briss", souligne la famille de ce dernier dans un communiqué. Saluant la troupe, les Briss ont appelé les Libanais à "ne pas s'en prendre à la famille entière" pour l'action d'un seul de ses membres.

L'armée a mené au cours de la journée plusieurs perquisitions dans les endroits fréquentés par Omar Briss, dont les domiciles de ses proches. Cinq d'entre eux ont été arrêtés, selon l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).


La famille de Omar Briss, qui a tué deux soldats dans l'attaque dans la nuit de samedi à dimanche d'un poste de l'armée dans le caza de Minié (Nord), s'est désolidarisée dimanche de cet homme.
Selon l'armée, Omar Briss, qui portait une ceinture d'explosifs, voulait entrer dans un poste de l'armée dans la localité de Araman, mais a été tué avant de pouvoir détoner sa charge...