Rechercher
Rechercher

Turquie

La Banque centrale augmente le taux d'intérêt pour la première fois en deux ans

La Banque centrale augmente le taux d'intérêt pour la première fois en deux ans

La banque centrale de TurquiePhoto d'illustration Ani

La Banque centrale de Turquie a relevé jeudi son principal taux d'intérêt de 200 points de base, pour la première fois en deux ans, pour soutenir la livre turque qui bat des records à la baisse.

Le principal taux d'intérêt a été porté à 10,25% contre 8,25%, une décision bien accueillie par les marchés avec un rebond immédiat de la livre turque face au dollar après avoir atteint un niveau sans précédent à la baisse dans la matinée à 7,71 livres contre le billet vert. "Une surprise massive, mais positive", a commenté Timothy Ash, analyste à BlueBay Asset Management.

Les marchés s'attendaient en effet à un maintien du principal taux à son niveau actuel devant la réticence de l'institution à décréter des hausses en raison de l'opposition de principe du président Recep Tayyip Erdogan à une telle mesure.

Le taux d'intérêt principal avait atteint le niveau inédit de 24% en septembre 2018 quand la Banque centrale avait décidé de le remonter de 625 points de base pour tenter d'enrayer la dégringolade de la livre turque et une inflation record. Il a été depuis ramené sous la barre de 10% à la faveur d'une série de baisses décidées par la Banque centrale, incitée à agir de la sorte par le président Recep Tayyip Erdogan qui ne cesse de marteler son opposition aux taux d'intérêts élevés.

La Turquie, comme de nombreux autres pays, avait maintenu des taux d'intérêts faibles ces derniers mois en dépit de la chute de sa monnaie dans une tentative de soutenir la croissance de son économie durement frappée par l'épidémie de Covid-19.

Dans un communiqué, la Banque centrale a expliqué sa décision de relever les taux par une volonté de "rétablir le processus de désinflation et soutenir la stabilité des prix". La Turquie ambitionne en effet de ramener l'inflation, qui a atteint 11,77% en août, sous la barre de 10% à la fin de l'année, un objectif difficile à réaliser si la monnaie locale poursuit sa chute. M. Erdogan avait tenté de rassurer les marchés début août alors que la libre turque était en pleine chute libre depuis plusieurs mois déjà, mais n'avait pas réussi à enrayer durablement ce cycle baissier. "Je suis convaincu que la livre turque va se stabiliser. Ces choses-là sont temporaires, des variations se produisent tout le temps", avait-il déclaré le 7 août.

Outre le fait qu'il alimente l'inflation, l'affaiblissement de la livre alourdit le fardeau déjà écrasant de la dette libellée en devises étrangères qui pèse sur de nombreuses entreprises turques. L'agence de notation Moody's a estimé lundi que les réserves de devises de la Turquie étaient "à leur niveau le plus bas en 20 ans".


La Banque centrale de Turquie a relevé jeudi son principal taux d'intérêt de 200 points de base, pour la première fois en deux ans, pour soutenir la livre turque qui bat des records à la baisse.

Le principal taux d'intérêt a été porté à 10,25% contre 8,25%, une décision bien accueillie par les marchés avec un rebond immédiat de la livre turque face au dollar après avoir...