Rechercher
Rechercher

Solidarité

Un gage d’amitié pour Beyrouth venu de Toulouse

Un gage d’amitié pour Beyrouth venu de Toulouse

Les représentants des organisations partenaires lors du chargement de l’Airbus à l’aéroport de Toulouse. Photo DR

Depuis la double explosion de Beyrouth et son cortège de vies brisées, la communauté libanaise de Toulouse et la mairie se sont mobilisées pour venir en aide à la capitale libanaise. Dès le lendemain du drame, le 5 août, la ville de Toulouse est entrée en contact avec l’association Les Amis du Liban – Toulouse, ainsi que le certifie son président Paul Assouad. Le fruit de cette collaboration a été la mise en place d’un programme d’aides avec d’autres partenaires, qui sont la Fondation Airbus, le CHU de Toulouse et l’Université fédérale qui a des liens avec de nombreux jeunes doctorants libanais.

Ce programme d’aide a permis l’acheminement le 11 septembre, à bord d’un Airbus 350-900, de neuf tonnes de médicaments, de matériel informatique et sanitaire, de nourriture et de 160 000 masques. La cargaison était principalement destinée à l’hôpital Saint-Georges, détruit en grande partie par l’explosion, à l’association Arcenciel et à la Croix-Rouge libanaise. Et pour ne pas revenir à vide, l’avion a transporté sur le chemin du retour quinze étudiants libanais enregistrés dans différents cursus universitaires en France.

Par ailleurs, l’association Les Amis du Liban – Toulouse poursuit ses campagnes de mobilisation dans le cadre de l’Opération Liban, dans la ville française.


Depuis la double explosion de Beyrouth et son cortège de vies brisées, la communauté libanaise de Toulouse et la mairie se sont mobilisées pour venir en aide à la capitale libanaise. Dès le lendemain du drame, le 5 août, la ville de Toulouse est entrée en contact avec l’association Les Amis du Liban – Toulouse, ainsi que le certifie son président Paul Assouad. Le fruit de cette...