Rechercher
Rechercher

Formation du gouvernement

"Faire échouer l'initiative française est un crime", estime Geagea


Le chef des Forces Libanaises Samir Geagea . Photo d'archives AFP

Le leader des Forces libanaises, Samir Geagea, a qualifié mercredi le processus de formation du gouvernement de "véritable farce", alors que le Premier ministre désigné, Moustapha Adib, n'a toujours pas réussi à mettre sur pied son équipe dans un délai de 15 jours, comme prévu par l'initiative du président français, Emmanuel Macron. Il a ainsi estimé que faire échouer cette initiative serait "un crime".

"Après que tous les partis politiques aient donné leur parole pour faciliter la formation d'un nouveau gouvernement sur des bases différentes, un gouvernement de sauvetage œuvrant à redresser la situation dans le pays le plus rapidement possible et à restaurer au minimum l'activité économique, nous en sommes de nouveau face aux mêmes théories qui avaient à l'origine conduit à la destruction du pays." a écrit Samir Geagea sur son compte Twitter. "L'initiative française est une tentative considérable et sérieuse pour sauver le Liban, l'obstruction et la tentative d'y mettre fin de cette manière est un crime", a mis en garde le leader chrétien. Le chef des FL a réclamé à nouveau des élections anticipées, "seules capables de sauver le pays en produisant une nouvelle majorité parlementaire et une nouvelle classe dirigeante au pouvoir".

Le 1er septembre, les différentes formations politiques libanaises s'étaient engagées auprès du président Macron, alors en visite à Beyrouth, à former le cabinet dans un délai de quinze jours, donc d'ici le mardi 15. Conformément à cette initiative française pour sortir le Liban de sa crise politique et financière, Moustapha Adib est appelé à former un cabinet "de mission" composé de spécialistes indépendants et respectant le principe de la rotation des portefeuilles. Toutefois, la mise sur pied du cabinet de Moustapha Adib se heurte jusqu'à présent aux revendications du tandem chiite, qui insiste notamment à conserver le ministère des Finances.


Le leader des Forces libanaises, Samir Geagea, a qualifié mercredi le processus de formation du gouvernement de "véritable farce", alors que le Premier ministre désigné, Moustapha Adib, n'a toujours pas réussi à mettre sur pied son équipe dans un délai de 15 jours, comme prévu par l'initiative du président français, Emmanuel Macron. Il a ainsi estimé que faire échouer cette...