Rechercher
Rechercher

Libye

Sous pression américaine, l’ONU change la structure de sa mission

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté hier une résolution entérinant sous la pression des États-Unis un changement de structure de sa mission en Libye qui devra comprendre à l’avenir un « émissaire » secondé par un « coordinateur ». Sur les 15 membres du Conseil, la résolution a recueilli 13 voix pour, la Russie et la Chine s’abstenant, ce que le Royaume-Uni, rédacteur du texte, a vivement déploré. Ce nouvel organigramme qui s’accompagne d’un renouvellement pour un an de la mission politique Manul (environ 200 personnes) a été décidé après plus de six mois de divisions et de palabres au Conseil de sécurité. Il revient désormais au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, de désigner les deux personnes qui occuperont les nouvelles fonctions. La Manul n’a plus d’émissaire depuis la démission en mars pour raisons de santé de Ghassan Salamé et elle est dirigée par intérim par son adjointe, Stephanie Williams, une Américaine.


Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté hier une résolution entérinant sous la pression des États-Unis un changement de structure de sa mission en Libye qui devra comprendre à l’avenir un « émissaire » secondé par un « coordinateur ». Sur les 15 membres du Conseil, la résolution a recueilli 13 voix pour, la Russie et la Chine s’abstenant, ce que le...

commentaires (0)

Commentaires (0)