Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Aoun : "Impossible" que la double explosion de Beyrouth soit due à des armes du Hezbollah

Je n'ai pas appelé à un accord de paix avec Israël, affirme le président libanais dans un entretien au Corriere della Sera.

Aoun :

Le président libanais, Michel Aoun. Photo Reuters

Il est "impossible" que la double explosion survenue le 4 août dans le port de Beyrouth soit due à des armes du Hezbollah, assure le président libanais Michel Aoun dans un entretien publié mardi par le Corriere della Sera. Une enquête est en cours pour en déterminer la cause de cette gigantesque déflagration qui a fait 178 morts, 6.000 blessés et 300.000 sinistrés. Selon les autorités libanaises, elle est due à la dégradation de plus de 2.000 tonnes de nitrate d'ammonium stockées depuis des années dans le port.

L'analyse d'Anthony Samrani

Les calculs de Hassan Nasrallah

Selon le chef de l'Etat, qui est un allié du Hezbollah, aucune arme du parti chiite pro-iranien n'était stockée dans le port. "Impossible, mais des événements aussi graves que celui-ci agitent les esprits et stimulent l'imagination", dit-il, interrogé au sujet de l'hypothèse d'une responsabilité du Hezbollah, tout en assurant que cette "cette piste sera, elle aussi, étudiée". "Bien qu'il semble s'agir d'un accident, je veux éviter d'être accusé de ne pas avoir écouté toutes les voix", ajoute-t-il.

Hassan Nasrallah, chef de file du mouvement dont la milice dispose d'un véritable arsenal, a lui aussi assuré qu'aucune arme n'était entreposée dans le port de Beyrouth et affirme que l'explosion est due à un sabotage israélien.

Je n'ai pas appelé à un accord de paix avec Israël
En réponse à une question concernant le verdict que doit prononcer dans la journée le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) chargé de juger les responsables de l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, le 14 février 2005, le président libanais a affirmé qu'une justice tardive n'était pas une justice. "J'attends le verdict. Je le respecterai, quel qu'il soit. Je ne veux pas en dire plus, sauf pour souligner que 15 ans se sont écoulés depuis l'assassinat et que la justice, après une si longue période, n’est plus justice", a déclaré le chef de l'Etat, répondant à une question du journaliste sur l'éventualité que le TSL pointe du doigt le gouvernement syrien et le Hezbollah. "L'assassinat de Rafic Hariri a eu de grandes conséquences sur la vie des Libanais et le cours des événements dans le pays", a-t-il ajouté.

L'édito de Michel Touma

Pécher par action ou par omission

Par ailleurs, Michel Aoun a démenti avoir appelé à un accord de paix avec Israël, quelques jours après un entretien accordé à un média français dans lequel il laisse planer le doute sur une telle option, alors que les deux pays sont techniquement toujours en guerre. "Je n'ai pas appelé à un accord de paix avec Israël, car il y a de nombreux problèmes, notamment le fait qu'une portion du territoire libanais est sous occupation et que des frontières maritimes et terrestres sont encore l'objet de litiges, en sus de la cause palestinienne et de la présence de réfugiés palestiniens au Liban", a expliqué le président.
Lors d'un entretien accordé à la chaîne d'information française BFMTV, le président Aoun avait répondu à une question concernant la normalisation des relations avec Israël, soulignant que "cela dépend", et qu'il ne pourrait y avoir d'avancée que lorsque "les problèmes" entre le pays du Cèdre et l'Etat hébreu seraient "résolus".


Il est "impossible" que la double explosion survenue le 4 août dans le port de Beyrouth soit due à des armes du Hezbollah, assure le président libanais Michel Aoun dans un entretien publié mardi par le Corriere della Sera. Une enquête est en cours pour en déterminer la cause de cette gigantesque déflagration qui a fait 178 morts, 6.000 blessés et 300.000 sinistrés. Selon les autorités...

commentaires (28)

Il a peur d’avoir le même sort que Diab ou pire encore que les présidents honnêtes qui l’ont précédé et ont payé cher leur patriotisme et leur liberté pour défendre leur pays. Il tient à son poste plus qu’à sa vie puisqu’il espère encore voir une continuité de sa politique d’autruche se perpétuer à travers son fils spirituel qui ne manque pas une occasion pour montrer qu’il existe encore quitte à être pathétique aux yeux du monde et surtout aux yeux des libanais qui n’en ratent pas une pour le ridiculiser.

Sissi zayyat

12 h 02, le 21 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (28)

  • Il a peur d’avoir le même sort que Diab ou pire encore que les présidents honnêtes qui l’ont précédé et ont payé cher leur patriotisme et leur liberté pour défendre leur pays. Il tient à son poste plus qu’à sa vie puisqu’il espère encore voir une continuité de sa politique d’autruche se perpétuer à travers son fils spirituel qui ne manque pas une occasion pour montrer qu’il existe encore quitte à être pathétique aux yeux du monde et surtout aux yeux des libanais qui n’en ratent pas une pour le ridiculiser.

    Sissi zayyat

    12 h 02, le 21 août 2020

  • On se demande ce qu’il a encore à perdre à son âge. Pourquoi cet acharnement sur les libanais de la part d’un chef d’état qui est censé défendre les citoyens et le pays qu’il a juré de protéger. Espère-il encore qu’un jour dans ses rêves les plus fous voir accéder son gendre dans les mêmes conditions à la présidence? Parce que là on ne le suit plus. Des jeunes gens ont offert leur vie pour sauver le pays et lui s’obstine à l’enfoncer. C’est dans quel but? En est il seulement conscient?

    Sissi zayyat

    20 h 50, le 19 août 2020

  • LE RIDICULE DANS TOUTE SON OPULENCE !

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    10 h 02, le 19 août 2020

  • En tant que chef de l'Etat libanais, Monsieur Michel Aoun, votre insistance à défendre constamment le Hezbollah, parti iranien sur notre sol...devient pathétiquement ridicule...et supecte...et nous fait douter de votre patriotisme !!! - Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 14, le 19 août 2020

  • Je n'ai pas appelé à un accord de paix avec Israël, affirme le président libanais mais tout le monde a vu l'emission de BFMTV vous avez dit: VOUS AVEZ REPONDU à une question concernant la normalisation des relations avec Israël, soulignant que "cela dépend", ET IL Y A DES PROBLEMES AVEC ISRAEL ( sans details ) CECI EST UN APPEL A NEGOCIER ET OBTENIR UN ACCORD POUR RESOUDRE LES PROBLEMES ENTRE LE LIBAN ET ISRAEL ou nous devons tous retournr a l'ecole CA DEPEND SOYEZ ASSURE QUE SI VOUS PROPOSEZ A ISRAEL UN ACCORD OU LES FRONTIERES TERESTES ET MARITIMES SONT NEGOCIES EN FAVEUR DU LIBAN ET QUE VOUS ELIMINER LES ARMES DE HEZBALLAH CONTRE UNE PAIX DEFINITIVE CAR IL N'Y AURA AUCUNE RAISON DE CONTINUER UN RISQUE DE GUERRE STUPDE ET MEURTRIERE POUR LE LIBAN SURTOUT LA VERITE AVEZ VOUS PEUR DE NASRALLAH POUR NE PAS OSER NEGOCIER VEC ISRAEL? C'EST POUR LE BIEN DU LIBAN QUE VOUS AGISSEZ OU POUR LE BIEN DE HEZBALLAH OU LE TRIBUNAL A MONTRE AUJOURDH'UI SON IMPLICATION COMPLETE DANS L'ASSASSINAT DE RAFIC HARRIRI POUR NE PAS DIRE DE PLUS DE 20 AUTRES PERSONALITES LIBANAISES DE VOTRE BORD A CETTE EPOQUE COURAGE A VOTRE AGE VOUS NE POUVEZ PAS AVOIR PEUR D'UN ASSASSINAT COMME AMINE GEMAYEL A EU PEUR EN SON TEMPS APRES QUE LE PARLEMENT LIBANAIS AIT VOTE L'ACCORD DE PAIX IL FAUT MONTRER DU COURAGE MEME A VOTRE AGE MONSIEUR LE PRESIDENT POUR LE BIEN DU LIBAN

    LA VERITE

    04 h 09, le 19 août 2020

  • "2750 tonnes une telle quantité ne pouvait se tenir dans un seul bateau, il en aurait fallu 18" ai-je entendu l'autre soir en zappant sur je ne sais plus quelle chaîne. Cela demande précision dans votre journal cette question du nombre de bateaux. Pourriez-vous vérifier et valider ou non ? C'est important. Sur la même chaine dans la foulée une autre voix , méprisante celle-ci, ordonnant à la France de rester où elle est. Celle-ci n'aurait rien à faire au Liban. Ceux qui décident de l'avenir du Moyen Orient sont les Américains, les Russes, les Iraniens plus une autre "puissance" - le nom m'échappe.... C'était gênant ce mépris envers la France et ses "conneries" du passé. D'avoir voulu le Grand Liban ?! Donc ici et là, à l'intérieur et juste en dehors de vos frontières, sont officialisés des clowns et autres épouvantails du moment autour de l'avenir du Liban .

    Lillie Beth

    20 h 23, le 18 août 2020

  • SE TAIRE EST PLUS DIGNE.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    19 h 54, le 18 août 2020

  • S'il le dit, c est alors la plus grande preuve de la culpabilité du Hezbollah

    Aboumatta

    18 h 21, le 18 août 2020

  • Il ne fera, ne dira, rien qui puisse gêner ou nuire à son allié , dans l'espoir sérieux (pour lui) de transmettre sa location à son fils adoptif ...

    DJACK

    16 h 00, le 18 août 2020

  • Comment peut-on encore croire un président qui devant une telle catastrophe ne réagi que pour défendre le parti qui cause la ruine du pays. Comment sait-il qu'il est "impossible que la double explosion soit due à des armes du Hezbollah" ? S'il a des informations et des preuves irréfutables, il serait judicieux de les présenter. Je trouve honteuses les déclarations de ce président otage ou complice d'une faction, certes puissante mais minoritaire. M. Aoun devrait se placer au dessus des partis politiques et prendre de la hauteur. Il devrai rendre hommage aux victimes, participer au deuil national et oeuvrer à trouver la vérité.

    KARAM Peter

    15 h 47, le 18 août 2020

  • En fait, nous libanais n' avons rien compris. Nous avons des hommes d'une grande honnêteté, d'une grande moralité comme AOUN, HN, BASSIL, BERRY, JOUMBLAT, FRANGIE, etc.…. Ils ont une grande valeur qu'on n'arrive pas à mesurer. Ce sont tous de grands hommes d'Etat qui ne font que défendre la pays contre les envahisseurs Israéliens, Saoudiens, Européens et Américains. Ils veulent que le Liban soit comme la Syrie, l'Iran, la Chine mais nous on n'apprécie pas. On est jaloux. On ne mérite pas nos hommes politiques.

    carlos achkar

    15 h 47, le 18 août 2020

  • "Impossible que la double explosion de Beyrouth soit due à des armes du Hezbollah". Alors que l'enquête est en cours le président de la république se permet de devancer les résultats ! Personnellement, je pense toujours qu'il s'agit d'un accident, mais affirmer qu'il n'existe pas d'armes du Hezbollah au port c'est s'avancer un peu trop loin. D'abord parcequ'à un moment où un autre, il s'en trouve nécessairement : toutes n'arrivent pas par la Syrie ou par voie aérienne, ensuite parcequ' on se demande alors ce que l'on veut cacher en refusant une enquête internationale.

    Yves Prevost

    14 h 54, le 18 août 2020

  • LAISSEZ LE HEZBOLLAH SE DEFENDRE AU LIEU D,EMETTRE DES CONCLUSIONS AVANT MEME L,ENQUETE. CHEF D,ETAT ?

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    13 h 34, le 18 août 2020

  • HEZBOLLAH, AMAL, CPL... LE CERCLE SE REFERME. CHEF D,ETAT ?

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    13 h 32, le 18 août 2020

  • Lui, il a terminé l'enquête, et a rendu son jugement. Dommage d'avoir eu affaire à un tel président.

    Esber

    13 h 31, le 18 août 2020

  • LA JUSTICE APRES TANT D,ANS N,EST PLUS JUSTICE NOUS DIT-IL OUBLIANT QUE LE MOINDRE CAS AU LIBAN N,EST RENDU EN JUSTICE QU,APRES DIX ET QUINZE ANS. RENIE-T-IL LA JUSTICE LIBANAISE AUSSI ? D,APRES SES DIRES BIEN QUE OUI ! CHEF D,ETAT ?

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    13 h 14, le 18 août 2020

  • Mais qu'il se TAISE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Cabbabe Nayla

    13 h 00, le 18 août 2020

  • C'est aussi vrai que l'attentat contre Hariri n'implique pas les services Syriens et le Hezbollah ? C'est la recharge de son briquet qui a explosé ? Ou alors seulement une explosion est due aux armes du Hezbollah ? On pourrait trouver ça drôle si il n'y avait pas tous ces morts,ces blessés, ces destructions

    yves kerlidou

    12 h 22, le 18 août 2020

  • C'est identique au conte de Perrault: "Aoun ne vois rien que le soleil qui poudroie, et l'herbe qui verdoie"!

    Pierre Hadjigeorgiou

    12 h 21, le 18 août 2020

  • Ah je rajoute à mon autre commentaire : Oui il n'existe pas d'armes. Mais il a dû exister des "munitions" du hezbollah ( on joue sur les mots?? ) qui ont pétaradé ( et les ministres ont parlé de "feux d'artifice") ils ont brûlé . Puis la 2e explosion: ce fut au tour du nitrate d'ammonium qui ont explosé. Nitrate dont TU avais connaissance et tu n'as rien fait. Tu peux te moquer du monde entier qui ne te connait pas mais pas des libanais qui te connaissent trop bien ( malheureusement ) . C'est révoltant une telle désinvolture et foutage de gueule après que la capitale eût été détruite !!!!!!

    radiosatellite.online

    12 h 16, le 18 août 2020

  • Pourquoi Israël se serait réveillé un beau matin du 4 août avec l'intention de saboter ce stock de la mort ? Que HN nous éclaire, ou bien mieux que ca, qu'il se taise. Il a senti le vent tourner, et adapte son discours pour finir par se poser en victime ? Yalla, il prépare le lavage de cerveau(x) de ses ouailles et de ses soutiens à la morale innommable ? mais trop c'est trop, cette fois ci ça ne passera pas. La majorité silencieuse de sa communauté refuse de cautionner les dérives suicidaires.

    Desperados

    12 h 07, le 18 août 2020

  • De grâce et pour l'honneur du Liban, que quelqu'un empêche ce personnage de continuer d'accorder des entretiens débiles...!!!...Trop c'est trop ! - Irène Saïd

    Irene Said

    12 h 05, le 18 août 2020

  • Mr le general Aoun.....2700 tonnes de nitrates sont comme une arme atomique et le port est sous controle du HEZB......CQFD....

    HABIBI FRANCAIS

    12 h 04, le 18 août 2020

  • Tant que le Hezbollah détient des armes, et la clé de la guerre civile qu’il agite à dessein, il détientra l’arme absolue, face à laquelle, aucune catastrophe sécuritaire, aucune effritement politique, social, ne constituera une pression suffisante pour le faire bouger. Seule une force écrasante en face, le fera soit réfléchir très sérieusement, soit être défait par la force, soit se suicider.

    LeRougeEtLeNoir

    11 h 50, le 18 août 2020

  • En effet, il faut attendre les résultats de l’enquête sérieuse et impartiale en cours avec l’appui d’experts internationaux pour tenter de comprendre les véritables raisons de ce drame inqualifiable, désigner les responsables quels qu’ils soient et les traîner devant la justice pour les condamner au châtiment le plus sévère

    Censuré par l’OLJ

    11 h 29, le 18 août 2020

  • "... Hassan Nasrallah affirme que l'explosion est due à un sabotage israélien. ...." -.- Donc il dispose de preuves? Je ne nie pas que ce soit une possibilité même très plausible, mais il me faut plus que des 'affirmations'. Sorry mais je suis comme ça.

    Gros Gnon

    11 h 29, le 18 août 2020

  • Une enquête impartiale comme ils savent si bien faire et si bien taire. Comme le barbu le couvre il faut bien lui renvoyer l'ascenseur, les voyous cohabitent si bien ensemble. En attendant une ville est dévastée et des morts sont tombés par négligence et ils continuent comme si tout allait bien dans les meilleurs des mondes. Pauvre Liban

    Zeidan

    11 h 27, le 18 août 2020

  • Impossible que Hezbollah ait assassiné Rafic Hariri! hahahahaha

    LeRougeEtLeNoir

    11 h 22, le 18 août 2020

Retour en haut