Rechercher
Rechercher

Liban

Les ministres de l'Économie et de l'Industrie plafonnent le prix du verre et de l'aluminium

Les ministres de l'Économie et de l'Industrie plafonnent le prix du verre et de l'aluminium

Un drapeau libanais sur un bâtiment détruit par la double explosion du port de Beyrouth, le 13 août 2020. Photo REUTERS/Bader Helal

Les ministres démissionnaires de l'Économie Raoul Nehmé et de l'Industrie Imad Hoballah ont publié samedi une décision conjointe plafonnant les prix de vente du verre et de l'aluminium, nécessaires à la restauration de milliers de bâtiments endommagés à Beyrouth après la double explosion meurtrière du 4 août. 

Les prix maximum établis par les deux ministères incluent, selon le texte publié, tous les coûts, frais et taxes, ainsi que les frais d'installation, et visent à "empêcher toute exploitation des besoins des citoyens sinistrés".

Le prix de l'aluminium et du verre blanc, d'une épaisseur de 6 mm, est ainsi limité à 750.000 livres libanaises le mètre carré. celui du double vitrage à 900.000 livres le mètre carré, installation comprise. Les prix du verre coloré peuvent atteindre jusqu'à 15 % des prix établis pour le verre normal et le double vitrage. 

Les ministres exhortent par ailleurs les commerçants à accepter les paiements en livres libanaises, alors que la devise nationale a connu au cours des derniers mois une chute vertigineuse. Tout contrevenant fera l'objet de poursuites judiciaires et ses matériaux seront saisis et distribués à des associations, précise le communiqué des deux ministres.

Des quartiers entiers ont été dévastés, sur plusieurs kilomètres, par les explosions dans le port de Beyrouth, qui ont fait, selon le dernier bilan provisoire, 177 victimes et plus de 6.500 blessés. Plusieurs dizaines de personnes sont encore portées disparues. 


Les ministres démissionnaires de l'Économie Raoul Nehmé et de l'Industrie Imad Hoballah ont publié samedi une décision conjointe plafonnant les prix de vente du verre et de l'aluminium, nécessaires à la restauration de milliers de bâtiments endommagés à Beyrouth après la double explosion meurtrière du 4 août. 

Les prix maximum établis par les deux ministères...