Rechercher
Rechercher

Explosions de Beyrouth

Les députés Kataëb et Paula Yacoubian annoncent leur démission

 "L'opposition de l'intérieur n'est plus efficace", reconnaît l'élue de Beyrouth.

Les députés Kataëb et Paula Yacoubian annoncent leur démission

Le cercueil de Nizar Najarian, secrétaire général du parti Kataëb tué le 4 août 2020 lors des explosions du port de Beyrouth, est porté par ses camarades, le 8 août dans le centre-ville de Beyrouth. Photo AFP / ANWAR AMRO

Les députés du parti Kataëb, Samy Gemayel, Nadim Gemayel et Elias Hankache, ainsi que la députée indépendante Paula Yacoubian, ont annoncé samedi leur démission du Parlement, trois jours après celle de Marwan Hamadé, en guise de protestation contre le pouvoir en place qu'ils tiennent pour responsable des explosions meurtrières qui ont ravagé le port de Beyrouth et des quartiers de la capitale, mardi, faisant 158 morts et 6.000 blessés au moins, selon un bilan encore provisoire. 

La déflagration a fauché le secrétaire général des Kataëb, Nizar Najarian. Le responsable qui se trouvait au QG du parti, à Saïfi, avait reçu un coup à la tête. Le député Nadim Gemayel avait lui aussi été légèrement blessé à la tête ce jour-là.

Nizar Najarian, secrétaire général du parti Kataëb, tué le 4 août dans les explosions au port de Beyrouth. Photo ANI

Les députés Kataëb ont annoncé leur démission lors d'émouvantes funérailles de Nizar Najarian, dans le centre-ville de Beyrouth. "Nous avons décidé ce matin de démissionner du Parlement", a annoncé Samy Gemayel. "Nizar Najarian est mort en martyr pour que nous puissions poursuivre le chemin. Nous devons être à la hauteur de l'intifada qu'il a adoptée", a ajouté le chef des Kataëb. "Nous nous débarrassons de la logique des mensonges, et nous allons lutter pour le pays". "Nous sommes désormais aux côtés de tous les Libanais honorables pour lutter en faveur d'un Liban libre, souverain et indépendant", a ajouté Samy Gemayel. "J'appelle tous les députés honorables à démissionner du Parlement et à redonner la décision à la population afin qu'elle choisisse ses dirigeants sans contrainte", a-t-il conclu.

Nadim Gemayel a pour sa part affirmé avoir démissionné car "les institutions constitutionnelles improductives et sous le contrôle des armes (du Hezbollah, Ndlr) ne correspondent plus à mes ambitions, ni à celles de ceux qui m'ont accordé leur confiance". 

Démissions lundi
La député indépendante Paula Yacoubian, issue de la société civile, a elle aussi annoncé sa démission. "En tant que députée de Beyrouth, j'ai pris la décision de démissionner, car je sens que je suis un faux témoin dans ce Parlement où nous ne pouvons rien faire", a-t-elle déclaré à CNN. "Laissons les partis du pouvoir qui s'attachent à leurs sièges, et démissionnons ensemble lundi du Parlement incapable et décevant", a-t-elle par la suite écrit sur Twitter. "L'opposition de l'intérieur n'est plus efficace", a reconnu la député. "Ne décevez pas ceux qui vous ont élus", a-t-elle ajouté, en s'adressant à ses collègues. "Merci aux Kataëb et à Marwan Hamadé pour leur décision courageuse et irréversible", a conclu Paula Yacoubian.

Dès mardi soir, quelques heures après le drame du port, le député du Chouf Marwan Hamadé, affilié au Parti socialiste progressiste du leader druze Walid Joubmlatt, avait annoncé qu'il allait présenter le lendemain sa démission au Parlement, précisant ne pas s'être concerté avec sa formation. Il a tenu parole et remis sa démission officielle mercredi. Jeudi, c'est l'ambassadrice du Liban en Jordanie, Tracy Chamoun, fille du leader chrétien Dany Chamoun assassiné en 1990, qui avait annoncé sa démission en direct à la télévision, dénonçant "l'incurie" des autorités de son pays et appelant à un changement de leadership.

Vendredi soir, le député de Zahlé Michel Daher a pour sa part claqué la porte du groupe parlementaire aouniste auquel il était affilié. M. Daher a annoncé sur son compte Twitter que "face à cette catastrophe humaine et en accord avec mes convictions, j'annonce mon retrait du groupe du Liban fort, et je tends la main à tous les députés indépendants pour coopérer, loin des calculs personnels étroits afin de servir la nation. La démission suivra, si nous échouons à apporter un changement", a-t-il promis.  Chamel Roukoz, député du Kesrouan et gendre du chef de l'État Michel Aoun, avait lui aussi claqué la porte de la formation parlementaire aouniste, il y a quelques mois, sur fond de désaccords avec Gebran Bassil, exacerbés par le début de la révolte populaire d'octobre 2019. Le député Michel Moawad avait lui aussi quitté le bloc aouniste il y a sept mois.

Selon l'explication officielle des autorités, les explosions au port de Beyrouth sont dues à un incendie dans un entrepôt de feux d'artifice qui a mis le feu à 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium stockées dans un entrepôt du port depuis 2014 "sans mesures de précaution", de l'aveu même du Premier ministre Hassane Diab. Cependant, le président Michel Aoun avait évoqué vendredi la possibilité que ce drame ait été provoqué par une "intervention extérieure", parlant d'un éventuel missile ou d'une bombe. Les appels pour une enquête internationale se multiplient, mais le président Aoun, ainsi que le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'opposent à cette option.


Les députés du parti Kataëb, Samy Gemayel, Nadim Gemayel et Elias Hankache, ainsi que la députée indépendante Paula Yacoubian, ont annoncé samedi leur démission du Parlement, trois jours après celle de Marwan Hamadé, en guise de protestation contre le pouvoir en place qu'ils tiennent pour responsable des explosions meurtrières qui ont ravagé le port de Beyrouth et des quartiers de...

commentaires (13)

Les FL SONT LES PREMIERS À AVOIR DÉPOSER LEUR DÉMISSION DU GOUVERNEMENT ... en ce qui concerne l’assemble national c’est un autre enjeu il faut un certain nombre de député je crois la moitier pour le faire tomber donc même si Geagea et Jumblatt démissionnaient alors feront des élections partielles et ce sera en plus dangereux pour le peuple !! Ne vous en faites pas les FL n’ont jamais pris un sous et n’ont jamais couvert la corruption c’est pour cela que l’on voit bcp des hauts et des bas avec des formations alliés aux FL

Bery tus

22 h 53, le 08 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • Les FL SONT LES PREMIERS À AVOIR DÉPOSER LEUR DÉMISSION DU GOUVERNEMENT ... en ce qui concerne l’assemble national c’est un autre enjeu il faut un certain nombre de député je crois la moitier pour le faire tomber donc même si Geagea et Jumblatt démissionnaient alors feront des élections partielles et ce sera en plus dangereux pour le peuple !! Ne vous en faites pas les FL n’ont jamais pris un sous et n’ont jamais couvert la corruption c’est pour cela que l’on voit bcp des hauts et des bas avec des formations alliés aux FL

    Bery tus

    22 h 53, le 08 août 2020

  • J’espère que les Élections seront Entamées avec un système de surveillance FIABLE. Comme dit dans les commentaires précédents NON aux mêmes « Geagea, de M . Joumblatt Jr., dit la Girouette, de Hariri & Sons, de Nasrallah, Berri & Co. et du Gendre » sinon le droit des libanais serait à jamais perdu. D’ailleurs ne faudrait-il pas changer le système des élections ?

    Alors...

    21 h 42, le 08 août 2020

  • Combien de députés doivent démissionner pour forcer de nouvelles élections?

    Jarjour Patrick

    20 h 01, le 08 août 2020

  • Toute l'opposition doit démissionner et faire des nouvelles élections

    Eleni Caridopoulou

    18 h 32, le 08 août 2020

  • Qu'est ce qu'on va devenir sans eux ?

    Hitti arlette

    16 h 51, le 08 août 2020

  • Pourquoi le cercueil de feu le patriote Nizar n'est-il pas enveloppé du drapeau libanais ?

    Zorkot Mohamed

    16 h 25, le 08 août 2020

  • La démission des premiers députés va dans le bon sens. Espérons que cela fasse boule de neige. Quand le gouvernement sera obligé d’organiser des élections législatives anticipées, nous aurons la possibilité de faire parler nos voix et la pression internationale sera insoutenable pour nos bandits. C’est à ce moment-là que nous allons voir si le peuple veut encore vraiment entendre parler du « Docteur » Geagea, de M . Joumblatt Jr., dit la Girouette, de Hariri & Sons, de Nasrallah, Berri & Co. et du Gendre, alias Jetman, alias Abou-Davos. Je crains malheureusement que nous soyons entrés dans une phase très violente de la révolution et que le processus démocratique ne pourra pas se mettre en place.

    Antoine Eddé

    15 h 48, le 08 août 2020

  • Il faut un tiers demissionnaire pour que le parlement soit dissout. Aux suivants .......

    Elkhazen maud

    15 h 33, le 08 août 2020

  • Bravo à ces Vrais Députés qui portent la voix du Peuple, le vrai Maître du Parlement!!!......... Ceux qui persistent à jouer les ignares et ceux payés par l'Iran peuvent bouillir le Parlement et boire ses excréments!!

    Wlek Sanferlou

    15 h 24, le 08 août 2020

  • Quelqu'un finira par briser l'omerta. Le plus ridicule est que des responsables pensent que cet incident va lever l'isolement du Liban. Des dégâts de USD 3 à 3,5 milliards seront réparés par les GBP 5 millions de la GB et les USD 15 millions des USA. Génial !

    MGMTR

    15 h 06, le 08 août 2020

  • C'est tout a leur honneur j'espere que d'autres suivront leur exemple

    Tabet Ibrahim

    14 h 50, le 08 août 2020

  • TOUS LES DÉPUTÉS QUI NE DÉMISSIONNENT PAS POUR FACILITER UN CHANGEMENT, SERONT CONSIDÉRÉS COMME RESPONSABLES ET CRIMINELS. PROBABLEMENT ILS SERONT JUGÉS LE MOMENT VENU......MERCI ET BRAVO POUR CEUX QUI L'ONT FAIT. MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS.

    Gebran Eid

    14 h 35, le 08 août 2020

  • faut d,urgence tous les degager si ce n,est de bongre alors de malgre ! plus d,alternative.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 24, le 08 août 2020