Rechercher
Rechercher

Explosions au Liban

Les responsables politiques français disent leur "solidarité" unanime


Les responsables politiques français disent leur

Un homme traversant une rue dévastée du quartier de Gemmayzé, à Beyrouth, le 5 août 2020. Photo REUTERS/Aziz Taher

De l'extrême gauche à l'extrême droite, les responsables des partis politiques en France disaient mercredi leur totale "solidarité" avec le Liban, "pays ami", après la double explosion qui a fait au moins 100 morts à Beyrouth et des milliers de blessés.

L'annonce de l'explosion a provoqué une avalanche de réactions politiques en France sur Twitter.

Les images des explosions "nous laissent sans voix", a réagi Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche (LREM, parti présidentiel), qui "adresse toute (sa) solidarité aux Libanais".
"Dans ces circonstances tragiques, l'histoire et les liens amicaux et politiques qui unissent nos pays revêtent leur sens le plus crucial", a souligné de son côté le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Gilles Le Gendre.
"Le Liban est notre ami", a tweeté Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France insoumise (extrême gauche), souhaitant que la France "se porte à la rescousse".

"Solidarité", a tweeté Julien Bayou, secrétaire national d'EELV (gauche), "en pensées avec le peuple libanais".

Face à ces "images terrifiantes" et cette "tragédie" qui intervient "en ces temps difficiles pour le Liban déjà durement éprouvé par la crise", la présidente du Rassemblement national (extrême droite) Marine Le Pen a adressé ses "condoléances aux familles des victimes et tout (son) soutien aux Libanais".

Chez les Républicains (LR, droite), le président du parti Christian Jacob a exprimé l'"entière solidarité" de sa "famille politique envers le peuple libanais dans cette terrible épreuve".
Le Liban est un "grand pays ami si durement touché par le passé et si tragiquement meurtri aujourd'hui", a réagi Damien Abad, patron des députés LR.
Le premier secrétaire du Parti socialiste (PS) Olivier Faure a exprimé "au nom des socialistes français (leur) pleine solidarité".

Le PS a par ailleurs souligné dans un communiqué "attend(re) de la France et de l'Union européenne d'être aux côtés du Liban pour l'aider à traverser cette nouvelle épreuve qui le fragilise davantage face aux défis à relever sur les plans national et régional".
Le Parti communiste français a également exprimé "sa profonde tristesse" et "sa solidarité totale".

Le président français Emmanuel Macron a promis mardi au Liban l'aide de la France. Elle sera acheminée dès ce mercredi par deux avions militaires avec à leur bord personnels de la sécurité civile, plusieurs tonnes de matériel et un poste sanitaire mobile, a indiqué la présidence française.


De l'extrême gauche à l'extrême droite, les responsables des partis politiques en France disaient mercredi leur totale "solidarité" avec le Liban, "pays ami", après la double explosion qui a fait au moins 100 morts à Beyrouth et des milliers de blessés.

L'annonce de l'explosion a provoqué une avalanche de réactions politiques en France sur Twitter.

Les images des...