Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Arslane : Comment être neutre alors qu'une portion de notre territoire est occupée par Israël ?

Arslane : Comment être neutre alors qu'une portion de notre territoire est occupée par Israël ?

Le leader druze et député Talal Arslane. Photo d'archives AFP

Le chef du Parti démocratique libanais, le député druze Talal Arslane, a critiqué jeudi l'appel à la neutralité du Liban lancé le 5 juillet par le patriarche maronite, Béchara Raï, qui renouvelle ses critiques à l'égard de la classe dirigeante ainsi que le Hezbollah, allié de M. Arslane.

"Certains ont évoqué à plusieurs reprises la neutralité du Liban, à partir d'une logique que nous estimons innocente et correcte, n'étaient-ce les circonstances de la région et qui ont des répercussions sur le Liban et qui ne relèvent pas d'une décision purement libanaise. (...)", a écrit M. Arslane sur Twitter. "Nous avons, par exemple, des portions du territoire toujours occupées à ce jour par Israël, alors comment être neutre sur ce plan ? Un autre exemple est celui du terrorisme takfiriste (islamisme sunnite) et son exportation aux pays de la région. Comment traiter ce problème d'un point de vue neutre ? Quid des menaces d'implantation (des réfugiés palestiniens au Liban) de temps à autres ?", s'est encore interrogé le leader druze.

L'appel de Mgr Raï a été vivement critiqué par les partis gravitant dans l'orbite du Hezbollah, ainsi que par plusieurs dignitaires chiites proches du parti. Le chef de l'Eglise maronite avait toutefois expliqué que le principe de neutralité ne pouvait s'appliquer à la lutte contre Israël et la défense de la cause palestinienne.

Talal Arslane a également évoqué la présence des réfugiés syriens qui ont fui leur pays en guerre depuis 2011, ainsi que "les ingérences quotidiennes de la part de certaines chancelleries" dans les affaires intérieures libanaises, dans une critique à peine voilée à l'ambassade américaine. 


Le chef du Parti démocratique libanais, le député druze Talal Arslane, a critiqué jeudi l'appel à la neutralité du Liban lancé le 5 juillet par le patriarche maronite, Béchara Raï, qui renouvelle ses critiques à l'égard de la classe dirigeante ainsi que le Hezbollah, allié de M. Arslane."Certains ont évoqué à plusieurs reprises la neutralité du Liban, à partir d'une logique que...