Rechercher
Rechercher

Diplomatie

Washington se dit "préoccupé" par les conditions du déroulement du référendum constitutionnel en Russie

Washington se dit

Un Russe votant sur une révision constitutionnelle, le 1er juillet 2020 à Moscou. Photo REUTERS/Evgenia Novozhenina

Les Etats-Unis se sont dits préoccupés jeudi par les conditions du déroulement du référendum constitutionnel en Russie, organisé pour permettre au président Vladimir Poutine de rester en fonction jusqu'en 2036.
"Nous sommes préoccupés par les informations sur les efforts du gouvernement russe en vue de manipuler le résultat des récents votes sur les amendements constitutionnels, y compris les informations sur une coercition d'électeurs, des pressions sur les opposants aux amendements et des restrictions imposées aux observateurs indépendants du vote", a dit la porte-parole du département d'Etat, Morgan Ortagus. Les Etats-Unis sont "particulièrement inquiets" de l'amendement "qui permettrait potentiellement au président Poutine de rester au pouvoir jusqu'en 2036", a-t-elle ajouté.

L'un des amendements les plus controversés donne en effet à Vladimir Poutine l'option de deux mandats supplémentaires à l'issue de l'actuel en 2024. Il aura ainsi la possibilité de rester au Kremlin jusqu'en 2036, l'année de ses 84 ans. 
"Dans le monde entier, par principe, les Etats-Unis s'opposent aux amendements constitutionnels qui favorisent les présidents en place ou prolongent leur mandat, surtout dans des contextes dans lesquels manquent les conditions nécessaires pour un processus démocratique libre et juste", a encore dit Mme Ortagus.
Le vote s'est conclu officiellement sur une victoire du "oui" à 77,92%. L'opposant Alexeï Navalny a qualifié ce scrutin d'"énorme mensonge", appelant ses partisans à se mobiliser pour les prochaines élections régionales en septembre.


Les Etats-Unis se sont dits préoccupés jeudi par les conditions du déroulement du référendum constitutionnel en Russie, organisé pour permettre au président Vladimir Poutine de rester en fonction jusqu'en 2036.
"Nous sommes préoccupés par les informations sur les efforts du gouvernement russe en vue de manipuler le résultat des récents votes sur les amendements constitutionnels,...