Société

Le Conseil supérieur de la défense recommande de prolonger la mobilisation générale jusqu’au 2 août

Le Conseil supérieur de la défense recommande de prolonger la mobilisation générale jusqu’au 2 août

Le Conseil supérieur de la défense a recommandé hier au gouvernement de prolonger jusqu’au 2 août la mobilisation générale – en vigueur depuis mi-mars pour lutter contre la pandémie de coronavirus – qui doit normalement prendre fin le 5 juillet.

Le secrétaire général du Conseil, le général Mahmoud Asmar, qui s’est exprimé à l’issue de la réunion, a précisé que les mesures prises par le ministère de l’Intérieur dans le cadre du plan de déconfinement restent en vigueur. Il a ajouté que le Conseil de la défense appelle dans ce cadre les autorités sécuritaires et judiciaires à faire preuve de fermeté face aux personnes qui violent les mesures mises en place pour lutter contre le virus et provoquent de nouvelles contaminations.

La réunion, présidée par le chef de l’État Michel Aoun, rassemblait, outre le Premier ministre Hassane Diab, les ministres de la Défense Zeina Acar, des Affaires étrangères Nassif Hitti, des Finances Ghazi Wazni, de l’Intérieur Mohammad Fahmi, de l’Économie Raoul Nehmé, des Travaux publics Michel Najjar, de la Santé Hamad Hassan et de la Justice Marie-Claude Najm, ainsi que les chefs des principaux services de sécurité du pays.

Le général Asmar a par ailleurs rapporté que le président a appelé dans son intervention au début de la réunion à ne pas relâcher les mesures de prévention, soulignant que l’épidémie continue à se propager, alors que l’aéroport doit rouvrir. De son côté, le Premier ministre a exprimé la crainte d’une résurgence du virus en octobre. Par conséquent, il a recommandé, sur la base des conclusions de la commission chargée du suivi de l’épidémie, une prolongation de quatre semaines de la mobilisation générale, sans pour autant fermer à nouveau les différents secteurs d’activité économique, « afin que le travail revienne progressivement à la normale ».

La sécurité alimentaire

Par ailleurs, le Conseil supérieur de la défense a demandé aux organismes sécuritaires et judiciaires de poursuivre toutes les personnes qui enfreignent les lois et « profitent des conditions financières délicates pour faire des profits illégitimes ». Il a réclamé que « les peines les plus sévères soient infligées aux personnes qui mettent en péril la sécurité alimentaire ».

L’ordre du jour du Conseil contenait également la question du lancement annoncé dimanche par Israël de nouvelles opérations de forage pour l’exploitation des ressources d’hydrocarbures offshore dans une zone qui est contestée par le Liban. Cette zone se situe au niveau du bloc 9 de la zone économique exclusive du Liban, dont la partie sud comprend un triangle de 850 km², également revendiqués par Israël. À une question qui lui a été posée à l’issue de son point de presse, le général Asmar s’est contenté de répondre que la question sera abordée en Conseil des ministres.Sur un autre plan, trente-trois nouveaux cas de coronavirus ont été annoncés hier, dont 14 dans la banlieue sud de Beyrouth. Six de ces nouvelles contaminations concernent des personnes rapatriées de Sierra Leone et du Ghana.


Le Conseil supérieur de la défense a recommandé hier au gouvernement de prolonger jusqu’au 2 août la mobilisation générale – en vigueur depuis mi-mars pour lutter contre la pandémie de coronavirus – qui doit normalement prendre fin le 5 juillet.

Le secrétaire général du Conseil, le général Mahmoud Asmar, qui s’est exprimé à l’issue de la réunion, a précisé...

commentaires (1)

Il a ajouté que le Conseil de la défense appelle dans ce cadre les autorités sécuritaires et judiciaires à faire preuve de fermeté face aux personnes qui violent les mesures mises en place pour lutter contre le virus et provoquent de nouvelles contaminations. le libanais aurait aime entendre plutot que le Conseil de la défense appelle dans ce cadre les autorités sécuritaires et judiciaires à faire preuve de fermeté face aux personnes qui ONT VOLE LE PEUPLE ET DILAPIDE LEURS AVOIRSTOUT EN GARDANT LE POUVOIR ABSOLU SUR LE LIBAN la question du lancement annoncé dimanche par Israël de nouvelles opérations de forage pour l’exploitation des ressources d’hydrocarbures offshore dans une zone qui est contestée par le Liban. VOUS OUBLIEZ MR LE PRESIDENT AOUN QUE DES EMISSAIRES VENUS DES ETATS UNIS PLUS D'UNE FOIS VOUS ONT DEMANDE DE VOUS ASSEOIR A LA TABLE DE NEGOCIATIONS POUR CLOTURER CE PROBLEME AINSI QUE LA DELIMITATION DES DES FRONTIRERES TERRESTES AVEC ISRAEL ET QUE VOUS AVEZ REPONDU PAR LA NEGATION A CAUSE DE VOS ALLIES DU HEZBALLAH QUI N'AURAIT PLUS DE RAISON D'EXISTER SI LES DELIMITATIONS ETAIENT APPROUVEES PAR LES DEUX ETATS VOUS OUBLIE AUSSI MR LE PRESIDENT QUE C'EST VOTRE GENDRE RESPONSABLE DE CE DEPARTEMENT QUI N'A PAS AGIT EN SON TEMPS POUR DISCUTER AVEC CHYPRE AVANT LEUR ACCORD AVEC ISRAEL METTONS UNE FOIS POUR TOUTE LA FAUTE SUR CEUX QUI SONT RESPONSABLES CAD VOUS , LE CPL ET NASRALALH AU LIEU DE FAIRE DES REUNIONS QUI NE SERVENT A RIEN

LA VERITE

17 h 31, le 01 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Il a ajouté que le Conseil de la défense appelle dans ce cadre les autorités sécuritaires et judiciaires à faire preuve de fermeté face aux personnes qui violent les mesures mises en place pour lutter contre le virus et provoquent de nouvelles contaminations. le libanais aurait aime entendre plutot que le Conseil de la défense appelle dans ce cadre les autorités sécuritaires et judiciaires à faire preuve de fermeté face aux personnes qui ONT VOLE LE PEUPLE ET DILAPIDE LEURS AVOIRSTOUT EN GARDANT LE POUVOIR ABSOLU SUR LE LIBAN la question du lancement annoncé dimanche par Israël de nouvelles opérations de forage pour l’exploitation des ressources d’hydrocarbures offshore dans une zone qui est contestée par le Liban. VOUS OUBLIEZ MR LE PRESIDENT AOUN QUE DES EMISSAIRES VENUS DES ETATS UNIS PLUS D'UNE FOIS VOUS ONT DEMANDE DE VOUS ASSEOIR A LA TABLE DE NEGOCIATIONS POUR CLOTURER CE PROBLEME AINSI QUE LA DELIMITATION DES DES FRONTIRERES TERRESTES AVEC ISRAEL ET QUE VOUS AVEZ REPONDU PAR LA NEGATION A CAUSE DE VOS ALLIES DU HEZBALLAH QUI N'AURAIT PLUS DE RAISON D'EXISTER SI LES DELIMITATIONS ETAIENT APPROUVEES PAR LES DEUX ETATS VOUS OUBLIE AUSSI MR LE PRESIDENT QUE C'EST VOTRE GENDRE RESPONSABLE DE CE DEPARTEMENT QUI N'A PAS AGIT EN SON TEMPS POUR DISCUTER AVEC CHYPRE AVANT LEUR ACCORD AVEC ISRAEL METTONS UNE FOIS POUR TOUTE LA FAUTE SUR CEUX QUI SONT RESPONSABLES CAD VOUS , LE CPL ET NASRALALH AU LIEU DE FAIRE DES REUNIONS QUI NE SERVENT A RIEN

    LA VERITE

    17 h 31, le 01 juillet 2020