Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Golfe

Un missile des rebelles houthis intercepté à Riyad

Un missile des rebelles houthis intercepté à Riyad

Un tir de missile houti. Photo d'illustration AFP

La coalition militaire menée par l'Arabie saoudite au Yémen a annoncé mardi avoir intercepté et détruit des drones piégés ainsi que des missiles tirés par les rebelles houthis, dont un visant la capitale Riyad.

Les rebelles yéménites ont affirmé via leur chaîne Al-Massirah avoir ciblé des "sites militaires", notamment dans la capitale du royaume, et menacé d'une "attaque d'envergure sur le sol saoudien".

Le porte-parole de la coalition, le colonel Turki al-Maliki, a fait état de la destruction de "huit drones bourrés d'explosifs" et "trois missiles balistiques". Il a précisé à l'agence officielle saoudienne SPA qu'un quatrième missile avait été détruit après avoir été tiré "depuis Sanaa en direction de Riyad dans une opération (...) planifiée en vue de viser des sites ainsi que des civils".

Trois témoins à Riyad ont confirmé à l'AFP avoir entendu le bruit de l'explosion mardi à l'aube.

L'Arabie saoudite intervient au Yémen depuis 2015 pour appuyer les forces gouvernementales contre les rebelles houthis. Soutenus par l'Iran, ces derniers se sont emparés de pans entiers du nord du pays dont la capitale Sanaa.

"Nous allons mener des opérations militaires de plus en plus importantes", a averti mardi le porte-parole de leur branche armée, Yahia Saree.

L'Arabie saoudite a été visée par des dizaines d'attaques de missiles balistiques ou de drones l'année dernière. Des attaques contre des installations de son géant pétrolier Aramco dans l'est saoudien en septembre avaient provoqué d'importants dégâts et réduit momentanément de moitié la production de pétrole du premier exportateur de brut au monde. Les houthis avaient revendiqué ces attaques mais les Etats-Unis en avaient fait porter la responsabilité à l'Iran, qui a démenti. La République islamique assume toutefois son soutien politique aux rebelles.

La guerre du Yémen a fait des dizaines de milliers de morts, pour la plupart des civils, et l'ONU affirme qu'environ 24 millions de Yéménites - plus des deux tiers de la population - dépendent de l'aide humanitaire.


La coalition militaire menée par l'Arabie saoudite au Yémen a annoncé mardi avoir intercepté et détruit des drones piégés ainsi que des missiles tirés par les rebelles houthis, dont un visant la capitale Riyad.Les rebelles yéménites ont affirmé via leur chaîne Al-Massirah avoir ciblé des "sites militaires", notamment dans la capitale du royaume, et menacé d'une "attaque d'envergure...