Rechercher
Rechercher

Drame

Naufrage de migrants au large de la Tunisie : 55 morts, selon un nouveau bilan

Naufrage de migrants au large de la Tunisie : 55 morts, selon un nouveau bilan

Photo d'archives Des migrants à bord d'un bateau sur la mer Méditerranée, près de l'île de Lesbos (Grèce), le 2 mars 2020. Photo d'illustration ARIS MESSINIS / AFP

Trois nouveaux corps de migrants ont été repêchés dans la nuit de jeudi à vendredi après le naufrage de leur bateau au large de la Tunisie, faisant monter le bilan à 55 morts, a indiqué à l'AFP un responsable de la Protection civile.
Il s'agit de 28 femmes, 25 hommes et de 2 enfants, a ajouté Mourad Mechri, directeur régional de la Protection civile à Sfax, dans le centre-est de la Tunisie.
Un trentaine de corps ont été enterrés jeudi soir dans un cimetière près de Sfax, a indiqué de son côté le directeur régional de la Santé, Ali Ayadi.
Les recherches menées par l'armée, les garde-côtes et la Protection civile se poursuivent au large de cette ville, selon la même source.
Ces migrants, originaires d'Afrique subsaharienne pour la plupart, se trouvaient à bord d'une embarcation clandestine partie de Sfax en direction de l'Italie dans la nuit du 4 au 5 juin, selon des témoignages recueillis par les autorités.
Dès mardi, des pêcheurs avaient alerté les autorités après avoir découvert les corps flottant au large des îles Kerkennah, près de Sfax.
Le capitaine de l'embarcation, un Tunisien de 48 ans originaire de Sfax, fait partie des victimes et le tribunal a conclu à un "naufrage".
Cette nouvelle tragédie en Méditerranée est intervenue après une importante hausse depuis janvier des départs de Tunisie vers l'Europe, notamment de personnes originaires d'Afrique de l'ouest, selon l'ONU.


Trois nouveaux corps de migrants ont été repêchés dans la nuit de jeudi à vendredi après le naufrage de leur bateau au large de la Tunisie, faisant monter le bilan à 55 morts, a indiqué à l'AFP un responsable de la Protection civile.
Il s'agit de 28 femmes, 25 hommes et de 2 enfants, a ajouté Mourad Mechri, directeur régional de la Protection civile à Sfax, dans le centre-est...