Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Taux dollar/LL : sit-in à Mina et à Taanayel

Taux dollar/LL : sit-in à Mina et à Taanayel

Sit-in de protestation devant le siège de la centrale téléphonique de Mina au Liban-Nord, le 11 juin 2020. Photo Ani

Deux sits-in de protestation contre la dépréciation galopante de la livre libanaise face au dollar sur le marché noir ont été organisés jeudi matin à Mina, près de Tripoli, au Liban-nord, ainsi qu'à Taanayel, dans le caza de Zahlé, situé dans la Békaa, alors que le Liban traverse sa plus grave crise économique et financière en 30 ans.

A Mina, des contestataires se sont rassemblés devant la centrale téléphonique pour protester contre la situation économique, la dépréciation de la livre, ainsi que la coupure des lignes de ceux qui n'ont pas payé leurs factures. Selon l'Agence nationale d'information (Ani, officielle), les manifestants ont critiqué la politique du gouvernement de Hassane Diab et appelé à la reddition des comptes et le recouvrement des fonds volés, deux des slogans du mouvement de contestation.

A Taanayel, ce sont les propriétaires et les employés des sociétés commerciales qui ont organisé un sit-in pour demander au gouvernement de fixer le taux de change du dollar et la fin de la contrebande avec la Syrie.

Dans la matinée, le syndicat des changeurs a fixé, pour la journée d'aujourd'hui, le prix d'achat d'un dollar à 3 890 L.L. et son prix de vente à 3 940 L.L. au maximum. Mais les taux observés au marché noir sont beaucoup plus élevés. Hier, les acteurs illégaux achetaient des dollars à 4 400 livres en moyenne pour les revendre à 4 600 livres, malgré le rappel à l’ordre publié mardi par la Banque du Liban (BDL).

La parité officielle de 1 507,5 livres ne s’applique plus que pour un nombre limité de transactions, tandis que d’autres taux sont imposés pour certaines catégories spécifiques d’opérations.







Deux sits-in de protestation contre la dépréciation galopante de la livre libanaise face au dollar sur le marché noir ont été organisés jeudi matin à Mina, près de Tripoli, au Liban-nord, ainsi qu'à Taanayel, dans le caza de Zahlé, situé dans la Békaa, alors que le Liban traverse sa plus grave crise économique et financière en 30 ans.A Mina, des contestataires se sont rassemblés...