Diplomatie

Michael White, un Américain détenu en Iran, a quitté le pays après sa libération

Michael White (à droite), un soldat américain détenu en Iran libéré le 4 juin 2020. Image d'archives HANDOUT/Reuters

Un ancien militaire américain, Michael White, arrêté en juillet 2018 en Iran, "est sur le chemin du retour" aux Etats-Unis après avoir été libéré par les autorités iraniennes, a annoncé jeudi sa mère. "Au cours des 683 derniers jours mon fils, Michael, a été retenu en otage en Iran par les Gardiens de la révolution", l'armée idéologique de la République islamique, "et j'ai vécu un cauchemar. Je suis heureuse d'annoncer que le cauchemar est terminé", a dit Johanne White dans un communiqué.

L'ancien gouverneur de l'Etat américain du Nouveau-Mexique, Bill Richardson, a confirmé sur Twitter que Michael White était "en route vers les Etats-Unis depuis l'Iran". Cette libération intervient au lendemain du retour en Iran d'un scientifique iranien, Cyrus Asgari, relâché par les Etats-Unis après près de trois ans de détention pour espionnage.

Les autorités américaines n'ont pas fait de commentaire à ce stade et n'ont pas précisé s'il s'agissait d'un échange de prisonniers, comme il y en a encore eu fin 2019 entre les deux pays ennemis sans relations diplomatiques.

Michael White avait été condamné en mars 2019 à dix ans de prison pour avoir insulté le guide suprême Ali Khamenei et diffusé des photos personnelles sur les réseaux sociaux, selon son avocat. Mi-mars, il avait bénéficié d'une permission de sortie pour raisons "médicales" et "humanitaires", mais à condition qu'il ne quitte pas le pays, et avait été confié à l'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran. Washington continuait de réclamer sa libération pure et simple.


Un ancien militaire américain, Michael White, arrêté en juillet 2018 en Iran, "est sur le chemin du retour" aux Etats-Unis après avoir été libéré par les autorités iraniennes, a annoncé jeudi sa mère. "Au cours des 683 derniers jours mon fils, Michael, a été retenu en otage en Iran par les Gardiens de la révolution", l'armée idéologique de la République islamique, "et ...